62ème indépendance : La Côte d’Ivoire montre sa puissance de feu

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 83 vues


Après deux ans de célébration sobre, cette 62ème fête de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, a été commémorée dans la liesse, sur la place Jean-Paul 2 de
Yamoussoukro. Noire de monde et pavoisée, comme la capitale politique, la place Jean-Paul 2 a accueilli à cette occasion, trois chefs d’Etat.

Le président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, le président de la République de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoko et l’invité d’honneur, le président de la République du Liberia, Georges Weah. Le Nonce apostolique, les ambassadeurs européens et américains, les membres du gouvernement, les présidents d’institution, etc., ont tous répondu présents.

L’hôte du jour, Alassane Ouattara,
coiffé de son emblématique chapeau noir, a passé en revu les troupes, à bord de son command-Car. Avant de laisser place au défilé. La police, la gendarmerie,
les forces armées, la douane, les sapeurs-pompiers militaires, ont étalé leur force de frappe.
Démonstration
Une démonstration en l’honneur des 49 soldats ivoiriens arrêtés depuis le 10 juillet 2022 au Mali. Le défilé pédestre et motorisé a pris plusieurs heures, et montré au monde entier les progrès faits par la Côte d’Ivoire en termes de d’équipements et de puissance de feu. La procession de motos, les véhicules lance-eau, lance-grenades, les DCA, les véhicules de guerre ‘‘Caïman’’, les chars…

Sans oublier, la parade de l’unité spéciale, notamment l’unité Gama, avec les drones, les
robots démineurs, les VBL, les BTR, etc. Soutenue par une unité venue spécialement du Liberia, cette parade spectaculaire, qui s’est achevée par un parachutage, est également le signe que la Côte d’Ivoire s’est engagée
activement dans la lutte contre le terrorisme, mais aussi, qu’elle est pleinement impliquée dans la sécurité au niveau de la sous-région.

Le défilé a été prolongé par les 14 districts du pays, qui ont étalé les richesses et les diversités de la Côte d’Ivoire. Les étudiants étaient également de la partie. Un grand moment pour la Côte d’Ivoire, car, depuis 1979, date à laquelle la fête de l’indépendance a été célébrée à Katiola, jamais cette commémoration n’avait été délocalisée hors d’Abidjan.
Raphaël Tanoh, envoyé spécial

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite