A peine élue présidente de MGC: Simone Gbagbo annonce les couleurs

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 30 vues


Un nouveau parti dans le microcosme politique ivoirien. Le Mouvement des Générations Capables (MGC) est entièrement devenu un parti politique ce samedi 20 août 2022. À l’issue de son Assemblée générale extraordinaire tenue du 19 au 20 août 2022 à Abidjan, Simone Gbagbo en a été élue présidente avec 100% des voix. « Nous y sommes ! Notre parti politique, le Mouvement des Générations Capables, le MGC, est dans la place ! 11 mois après la création du mouvement citoyen MGC, notre rêve commun de sa mutation en parti politique est enfin réalisé ». Ce sont les premiers mots de la toute nouvelle présidente de MGC. Simone Gbagbo a ensuite rendu hommage à tous ceux qui ont porté sur les fonts baptismaux son mouvement le 25 septembre 2021, au Palais des Sports de Treichville. Elle a surtout salué leur travail d’implantation sur le territoire national et au-delà. Devant ses nouveaux partisans, l’ancienne Première dame a retracé l’histoire politique contemporaine de la Côte d’Ivoire, dans un discours fleuve.

Elle n’a pas manqué de jeter une grosse pierre dans le jardin de Guillaume Soro, qui a revendiqué la paternité de la rébellion ayant embrouillé le pouvoir des frontistes en 2002. « Pourquoi je suis devenu rebelle », est le titre de l’ouvrage écrit par l’ancien secrétaire général des Forces nouvelles. « A peine avions-nous commencé à dérouler notre programme de gouvernement, que les forces réactionnaires, endogènes et exogènes jumelées, avec une rare violence et une brutalité inouïe, sont venues abattre l’arbre géant de notre projet révolutionnaire de refondation de la société ivoirienne », a-t-elle accusé.

Avant d’exprimer toute sa volonté d’investir le champ politique. Et pour annoncer les couleurs, elle a tenté de peindre en noir le tableau du pays. Pour elle, la situation de la Côte d’Ivoire est catastrophique contrairement aux « apparences trompeuses d’une prétendue croissance macro-économique à deux chiffres, claironnée ici et là ». D’après son diagnostic, « dans tous les secteurs d’activités, les clignotants sont au rouge ». Comme savent bien le faire les frontistes ivoiriens, elle a nié tous les efforts faits par le chef de l’État, Alassane Ouattara. C’est donc à dessein qu’elle a précisé que le Mouvement des Générations Capables est une organisation politique humaniste et progressiste. « C’est un courant politique fortement ancré dans la social-démocratie », a-t-elle indiqué.
Mais allez-y comprendre quelque chose.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite