Abdourahmane Cissé, bio express

par NORDSUD
69 vues

Abdourahmane Cissé est depuis ce lundi 29 mars 2021 le secrétaire général de la présidence de la République de Côte d’Ivoire. Retour sur le parcours de celui qui une trajectoire bien tracée. Abdourahmane Cissé est né le 6 août 1981 à Treichville, (Abidjan). Son père était ouvrier en bâtiment et sa mère femme au foyer. Il est le dernier d’une famille de quatre enfants. Abdourahmane Cissé suit de brillantes études. D’abord au sein de l’école publique ivoirienne. Abdourahmane Cissé fait l’intégralité de ses études jusqu’au baccalauréat en Côte d’Ivoire. Il est scolarisé à l’école primaire de Vridi Collectif puis au collège à Port-Bouët et enfin au lycée moderne de Grand-Bassam et obtient en 1999 le baccalauréat série «C» avec la mention «Bien». À 18 ans, il part à Paris et réussit en 2001 le concours d’entrée à l’École polytechnique française (installée dans la banlieue de Paris à Palaiseau) et, en tant qu’élève étranger, rejoint la promotion 2001 de cette École dont il obtient en 2004 le diplôme d’ingénieur (option «mathématiques appliquées»). Après quoi, il s’envole pour les États-Unis, où il poursuit son cursus à l’université d’Oklahoma.

Il commence sa carrière professionnelle en tant que trader à Goldman Sachs International, à Londres. Il y occupe successivement les fonctions d’Analyste en structuration-origination, d’Associate-trader de produits structurés et de Vice-président et Directeur exécutif chargé du trading de volatilité sur les indices de la zone euro. En 2011, il quitte la prestigieuse banque d’affaires et rentre en Côte d’Ivoire, dans le sillage de l’élection d’Alassane Ouattara qui veut faire la promotion de la jeunesse, du mérite et de l’excellence.

Une étoile

Il pénètre dans le sérail par le biais de Téné Birahima Ouattara, ministre des Affaires présidentielles et frère du chef de l’État, qu’il a rencontré à Londres. L’ascension est fulgurante. En 2012, il est nommé conseiller chargé des Finances publiques auprès d’Alassane Ouattara, avant de devenir le chef de cabinet de la ministre de l’Économie et des Finances d’alors, Nialé Kaba. En 2013, le voilà nommé à son premier poste au sein du gouvernement : il devient ministre du Budget et du Portefeuille de l’État. Il devient ainsi, à 32 ans, le plus jeune ministre du gouvernement de Daniel Kablan Duncan.

En 2017, il quitte le gouvernement. Il devient par la suite ministre conseiller spécial auprès du président de la République chargé des Affaires économiques et financières. Il fait partie des «100 Jeunes Leaders Mondiaux» («Young Global Leaders») au titre de l’année 2017, distinction attribuée par le Forum économique mondial aux leaders de moins de 40 ans à travers le monde, exerçant dans le secteur public ou le secteur privé. Sans surprise, il va faire un retour remarqué en prenant la tête du ministère du Pétrole, de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, le 10 décembre 2018. Un poste où il succède à Thierry Tanoh.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite