Accidents de la circulation: Ouattara prend des mesures

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 50 vues


Une réunion du Conseil national de sécurité (CNS) s’est tenue, ce jeudi 4 août 2022, au Palais de la Présidence de la République, sous la présidence de du chef de l’Etat, Alassane Ouattara.
Le CNS s’est réjoui du bilan satisfaisant de l’Opération «Epervier 7» qui, depuis septembre 2021. Toutefois, le CNS déplore des événements marquants, survenus depuis sa dernière réunion du 7 juillet 2022, à savoir, des affrontements impliquant principalement des jeunes, à Odienné et à N’Douci, et ayant occasionné 5 morts, de nombreux blessés et plusieurs dégâts matériels ; ainsi que deux graves accidents de la circulation sur les axes Abidjan-Alépé et Konoufla-Yamoussoukro, dont le lourd bilan s’élève à 38 décès et 12 blessés.


En vue de lutter efficacement contre ces incidents, Alassane Ouattara a instruit le Premier ministre et l’ensemble des ministres concernés à l’effet de prendre
des mesures idoines pour le renforcement de la cohésion sociale.
Concernant les accidents de la circulation survenus sur les axes Abidjan-Alépé et Konoufla-Yamoussoukro, le président de la République a instruit le chef du
gouvernement, ainsi que le ministre des Transports à l’effet d’accélérer les enquêtes en cours, pour situer toutes les responsabilités. En outre, afin de réduire considérablement les accidents de la circulation, le président de la République leur a demandé d’accélérer la mise en œuvre de la Stratégie nationale de sécurité routière 2021-2025, notamment les volets sensibilisation et répression.
Le CNS a marqué son accord pour l’extension de la vidéo verbalisation tout le long des autoroutes, la réforme du permis de conduire et l’activation du Tribunal de simple police dans le Grand Abidjan.
Au titre des 49 soldats ivoiriens détenus au Mali, le CNS a été informé, qu’après plusieurs refus des autorités maliennes, le chargé d’Affaires et l’Attaché militaire de l’Ambassade de Côte d’Ivoire au Mali ont finalement pu rencontrer les 49 soldats. Ces derniers, comme de vaillants militaires, ont le moral au beau fixe et supportent, avec courage, leurs conditions de détention.
Le CNS déplore toutefois le fait que les autorités de la transition du Mali continuent de détenir ces soldats, de façon arbitraire, en dépit de toutes les explications et preuves fournies par les autorités ivoiriennes, pour attester du caractère légal et régulier de leur mission. Dans ces circonstances, le président de la République a instruit le ministre en charge de la Défense à l’effet de continuer à apporter soutien et réconfort aux familles des 49 militaires détenus et de poursuivre les visites dans les casernes, afin d’informer régulièrement les troupes sur les efforts en cours pour la libération de leurs collègues. Alassane Ouattara a également instruit le ministre en charge des Affaires étrangères à l’effet d’informer largement la communauté diplomatique en Côte d’Ivoire, sur la situation de nos militaires détenus au Mali.
En outre, le chef de l’Etat félicite les Ivoiriennes et les Ivoiriens pour l’élan de solidarité manifesté à l’endroit de nos soldats injustement arrêtés au Mali.
Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite