Adom Roger aux populations de l’Indénié:  »Après les élections, pensons la paix et le développement »

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 51 vues

Il est allé remercier les populations de l’Indénié, les samedi 28 et dimanche 29 novembre, pour avoir contribué à la réélection du Président Alassane Ouattara à la magistrature suprême le 31 octobre 2020. Le ministre Adom Boa Roger a surtout sensibilisé ses parents sur l’importance de la préservation de la cohésion sociale et le vivre ensemble.  »Après les élections présidentielles, pensons la paix et le développement de notre région (…). Le président de la République sait ce dont nous avons besoin pour notre épanouissement. Pour pouvoir le faire, il a besoin de la cohésion », a indiqué Adom Boa Roger. La sous-préfecture d’Aniassué, les villages d’Appoisso, de Djangobo et d’Affalikro font partie des zones visitées par le représentant du gouvernement. Ces localité n’ont pas répondu au mot d’ordre de boycott actif lancé par l’opposition.  »Le président de la République Alassane  Ouattara vous demande de compter sur lui. Grâce à vos bénédictions, il a été réélu. Son rôle est de garantir la paix, la sécurité de chacun », a rappelé le ministre de  la Modernisation de l’administration et de l’innovation du service public. Aussi a-t-il insisté sur les vertus de coexistence pacifique, de développement, d’amour du prochain après ces récentes élections présidentielles qui ont été émaillées de violences dans des villages et sous-préfectures de l’Indénié . Avant de se féliciter du comportement civique des électeurs  qui n’ont pas cédé à la provocation.  Les guides religieux et autorités traditionnelles ont été mis en mission pour continuer à sensibiliser leurs admistrés sur le vivre ensemble.

Ouattara Kaliffa, correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite