Bouaké : Un nouveau marché de 40 milliards d’ici décembre 2022

par NORDSUD
136 vues

Dans 26 mois, soit en décembre 2022, la ville de Bouaké, au centre de la Côte d’Ivoire disposera d’un marché central. C’est le fruit de la coopération entre la France et la Côte d’Ivoire. Ce joyau commercial situé au cœur de la cité coûtera 40 milliards de francs Cfa, un prêt souverain obtenu auprès de l’ex-métropole. En décembre 2019, le chef de l’Etat français s’est déplacé à Bouaké, l’ex-capitale rebelle entre 2002 et 2010, pour procéder avec Alassane Ouattara, le chef de l’Etat ivoirien, à la pose de la première pierre de la construction de ce marché parti en fumée en 1998. Ce marché, aux dires du maire de Bouaké depuis 2013, Djibo Nicolas, sera bâti sur 9 hectares. Environ 8000 commerçants disposeront de boutiques et d’étals sur cette plateforme.

Ces informations ont été données le mardi 13 octobre 2020 à l’occasion de la signature du contrat du lot B concernant la réalisation du marché intramuros entre la mairie de Bouaké et l’entreprise Mota Engil Africa en charge de l’exécution des travaux. En décembre 2019, après la signature du contrat du lot A du projet de reconstruction du grand marché de Bouaké avec l’entreprise Colas et le démarrage des travaux de VRD (Voirie Réseau et Divers), il restait le lot B, c’est-à-dire les travaux concernant le marché intramuros (bâtiments, boutiques, magasins..). Démarrés en décembre 2019, à la suite de la pose de la première pierre de la construction du marché en présence des présidents Alassane Ouattara et Emmanuel Macron, les travaux du lot A enregistrent à ce jour un taux d’exécution de 30%. C’est dans ce contexte que le mardi 13 octobre, l’on a assisté à la signature de la convention sur ce lot B à la salle des mariages de la mairie de Bouaké, entre d’une part, le maire Nicolas Djibo et Alexandro Bernardo, Directeur de Mota Engil Afrique, la société qui a remporté l’appel d’offres en vue de la construction du marché intramuros. ‘’Si Bouaké aura à sa disposition, ce qui est annoncé comme le plus grand marché couvert de l’Afrique de l’Ouest, bâti sur près de 9 hectares, avec plus de 8000 points de vente, c’est parce que le président Alassane Ouattara l’a voulu, en accord bien sûr avec les premières autorités du pays ami et frère qu’est la République française’’, s’est réjoui le maire Djibo Youssouf Nicolas. Le directeur Afrique de Mota Engil,  Alexandro Bernardo, a rassuré que son entreprise travaillera avec les locaux  pour la construction de ce grand marché moderne.

Allah Kouamé, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite