CAF: Ahmad Ahmad, la descente aux enfers !

par NORDSUD
33 vues

Tout comme Rome, la descente aux enfers de l’ancien président de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad ne s’est pas faite en un jour. Plébiscité en mars 2017 lors de sa victoire face au président sortant Issa Hayatou, le Malgache se retrouve aujourd’hui, au bord du gouffre. Ahmad Ahmad est suspendu pour cinq ans, de toutes activités liées au football, selon le verdict de la Fédération internationale de football association (Fifa) : une grande première dans l’histoire de la CAF. Depuis le règne d’Abdel Aziz Abdallah Salem jusqu’à celui d’Issa Hayatou, la Confédération africaine de football n’a pas connu un scandale d’une telle envergure.

Ahmad héraut et héros du football africain

Élu à la présidence de la CAF avec 34 voix contre 20 pour Issa Hayatou, Ahmad Ahmad refait le football africain.  Le format de la Coupe d’afrique des nations (CAN) est passé de 16 à 24 équipes et la compétition a été décalée à juin-juillet au lieu de janvier-février. Outre cela, en Ligue des champions et en coupe CAF, la réforme d’Ahmad Ahmad permet de passer de 2 à 4 groupes. Ajoutons à tout cela le projet de création d’une Ligue des nations africaine, calquée sur le modèle européen. De telles actions lui ont valu la confiance des Fédérations subordonnées.

Le decrescendo

Mais en avril 2018, Ahmad Ahmad est accusé de paiements de pots-de-vin, d’usage personnel de fonds de la CAF et de harcèlement sexuel par l’ancienne secrétaire générale de la CAF Amr Fahmy. Deux mois plus tard, il est arrêté en France, après avoir rompu unilatéralement le contrat qui liait la CAF à l’équipementier Puma, pour s’associer à Tactical Steel.

Une affaire de corruption qui a engendré 739.000 euros (soit 487 millions FCFA) de surcoût à la CAF. C’est sans doute la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Or étant président de la fédération malgache de football (1994-1995), Ahmad Ahmad a été accusé d’avoir touché un versement du Qatar, lors de l’attribution de la Coupe du monde 2022. «Cet argent a servi au développement du football à Madagascar», a-t-il justifié.

Après l’implication de Sepp Blatter dans une affaire de corruption qui a fait jaser, Gianni Infantino a été obligé de remettre de l’ordre dans l’univers dans son instance. Il a donc opté pour une tolérance zéro, concernant les nombreuses frasques d’Ahmad Ahmad.

Shalom Kadié

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite