Jacques Anouma : «Ce que je veux faire pour la CAF»

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 22 vues

Dans un entretien accordé à RFI ce mardi, Jacques Anouma, candidat à la présidence de la Confédération africaine de football (CAF) s’est prononcé sur la raison de sa candidature et l’actualité du football africain.

En dépit de la rude concurrence, l’ex-patron de la maison de verre assure détenir des arguments à faire valoir à la CAF. «J’ai pour moi une longue expérience de la vie associative, je suis passé en Commission d’organisation des compétitions (COP), je suis passé à la fédération ivoirienne, je suis passé aux comités exécutifs de la CAF et de la Fifa. J’ai une longue expérience du football. Aujourd’hui même encore, je suis président d’un club. J’ai une vision claire de ce que je veux pour le football africain», a t-il énuméré.

Pour ce qui est de l’axe autour duquel il aimerait structurer sa gestion de la faitière, il s’est voulu pragmatique. «En tout cas, en ce qui me concerne, je vais profiter de mon expérience multidimensionnelle dans le domaine de la finance et du sport, et du football en particulier, pour faire de cette CAF quelque chose de crédible au sein du football mondial», a-t-il répondu à Christophe Boisbouvier sur RFI. Des ambitions qui visent à redonner un nouveau souffle à la CAF.

Jacques Anouma s’est toutefois gardé de tout jugement sur l’affaire Ahmad Ahmad. «En tant que candidat à la présidence de la CAF, je ne peux pas me prononcer sur cette affaire. Mais par contre, ce que je peux dire, c’est que la Commission d’éthique est un organisme crédible et indépendant», s’est-il contenté de dire.

En fin d’interview, le candidat ivoirien a fait part de son optimisme quant à la gestion de football africain pour les années à venir.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite