Centrafrique : Situation «sous contrôle», selon l’ONU

par NORDSUD
11 vues

La situation est «sous contrôle» et les rebelles ont été repoussés sur plusieurs localités, a assuré dimanche 20 décembre au soir à l’AFP le porte-parole de la force de l’ONU en Centrafrique, deux jours après le début d’une offensive de trois groupes armés que le gouvernement a qualifiée de «tentative de coup d’Etat» avant les élections.

Le porte-parole des forces onusiennes, Vladimir Monteir, a affirmé dimanche soir que la situation est «sous contrôle» en Centrafrique. Une déclaration qui intervient dans le contexte de crise qui prévaut dans le pays depuis le début d’une offensive des rebelles et la demande de «report des élections» du 27 décembre par la coalition de l’opposition.

Vendredi soir, trois des plus puissants groupes armés qui occupent plus des deux-tiers du pays avaient commencé à progresser sur des axes routiers vitaux pour l’approvisionnement de la capitale Bangui.

Ils avaient en outre annoncé leur fusion. Dans la foulée, le gouvernement avait accusé l’ex-chef de l’État François Bozizé de « tentative de coup d’État » avec une « intention manifeste de marcher avec ses hommes sur la ville de Bangui » en cette période électorale.

Des accusations qui ont été niées en bloc par le parti de l’ex-président Bozizé. Des soldats rwandais présents en Centrafrique, et servant sous mandat onusien, ont par ailleurs été «pris pour cible par les rebelles», a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi le ministère rwandais de la Défense.

Une initiative soutenue par la France, la Russie, les États-Unis, l’Union européenne et la Banque mondiale. Ces pays et institutions partenaires de la Centrafrique, membres du G5+, «demandent que Bozizé et les groupes armés alliés déposent immédiatement les armes, s’abstiennent de toute action de déstabilisation et respectent la décision de la Cour constitutionnelle du 3 décembre 2020», ont déclaré les signataires dans un communiqué commun publié dimanche.

Pour sa part, le Kremlin a dépêché «plusieurs centaines» de soldats en Centrafrique et «des équipements lourds» dans le cadre d’un accord de coopération bilatérale, a annoncé Bangui, lundi.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite