CNT : Affi et Mabri activement recherchés

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 39 vues

Le procureur de la République a animé ce vendredi 6 novembre, à son cabinet d’Abidjan-Plateau, une conférence de presse pour faire le point des procédures administratives et judiciaires engagées contre les initiateurs du Conseil national de transition (CNT). Cet organe avait été mis en place le 1er novembre par une partie de l’opposition ivoirienne. Laquelle avait appelé au boycott du scrutin du 31 octobre 2020.

Le juge Adou Richard a qualifié cette entreprise de ‘’conjuration’’ avant de révéler que les deux porte-parole du CNT, Pascal Affi N’Guessan et Albert Mabri Toikeusse, ‘‘en fuite’’, sont ‘‘activement recherchés’’.


«L’enquête ouverte permettra d’interpeler toutes les personnes ayant participé à quelque niveau que ce soit à cette entreprise criminelle. Cette enquête va s’étendre sur l’ensemble des localités de notre pays pour ces faits d’une particulière gravité et pour en appréhender les auteurs et les complices», a promis le procureur de la République.

Parlant du président Henri Konan Bédié, président du CNT, Adou Richard a précisé que ce dernier n’était pas encore arrêté. «Bédié n’est pas en état d’arrestation», a précisé Adou Richard. Pour lui, la présence policière au domicile de l’ancien chef de l’Etat s’inscrit dans le cadre d’une procédure administrative en vue de mettre de l’ordre.

Selon Adou Richard, Pascal Affi N’Guessan, Mabri Toikeusse risque la prison ‘‘à vie’’ si leur responsabilité est prouvée pour la commission des actes ‘‘criminels’’ perpétrés durant la période électorale.

Ousmane Ouattara

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite