Congés anticipés: Les zones névralgiques à surveiller

par NORDSUD
36 vues

Alors qu’on s’achemine allègrement vers le mois fatidique de décembre, les acteurs du système scolaire se préparent à combattre ensemble le phénomène des congés anticipés. Situés vers mi-décembre, ces congés, qui sont le fait d’élèves perturbateurs, poussent de nombreuses écoles à fermer avant les congés de fêtes de fin d’année, prévus le 23 décembre.

Selon Claude Kadio, président de l’Organisation des parents d’élèves et d’étudiants de Côte d’Ivoire (Opeeci), ce sont les villes de l’ouest du pays qui sont les plus touchées par ce phénomène. « Mais vous avez aussi Arah, Soubré, Divo qui se dégagent. Ici, à Abidjan, nous avons identifié le lycée moderne 1 et 2 d’Abobo. Les villes du nord du pays sont en général épargnées par ces congés anticipés, mais des élèves ont été arrêtés au lycée moderne Félix Houphouet-Boigny de Korhogo l’année dernière pendant ces congés anticipés. Tout ça pour dire que ce sont toutes les zones qui sont touchées par ces perturbations », a indiqué ce lundi 14 novembre, Claude Kadio, par téléphone. Avant d’ajouter : « nous sommes en train de nous préparer pour anticiper les congés anticipés. Parce qu’il faut commencer la sensibilisation tôt pour toucher le maximum d’établissements. Nous voulons toucher cette année, 20 000 élèves ».

Ouattara K. Jacob, porte-parole du Comité des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (Ceeci), annonce que la campagne de sensibilisation contre les congés anticipés, couplée aux grossesses scolaires et à la violence scolaire, sera lancée dans ce mois.  Au niveau du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation, on prévoit aussi une campagne de sensibilisation. Aucune date n’a encore été indiquée.

Pour Kadio Claude, il faut mener une action concertée pour avoir plus d’impacts.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite