Côte d’Ivoire : Qui attaque les cortèges ministériels ?

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 25 vues

Le 29 octobre dernier, le cortège du ministre d’État, Secrétaire général de la présidence, Patrick Achi, essuyait des tirs nourris, d’une bande d’assaillants embusqués aux environs de 19 h, sur l’axe Akoupé-Abidjan. Selon les témoins, la garde du ministre d’Etat mettra en déroute les agresseurs armés de Kalashnikov. Alors qu’on pensait à un incident isolé, le 1er novembre, rebelote. Le cortège de Moussa Sanogo, ministre auprès du Premier ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, se fait canarder au niveau de Yamoussoukro par des individus non identifiés. Bilan : plusieurs blessés, un mort. Même si le ministre ne faisait pas partie du cortège, les témoins affirment que c’était lui la cible. Ce mercredi 3 novembre, c’était au tour du cortège de Sidi Touré, ministre de la Communication et des médias, de se faire attaquer par des individus embusqués, entre Béoumi et Bouaké. Le bilan se chiffre à 5 blessés. Dans le même temps, plusieurs témoins annonçaient une embuscade contre le cortège du ministre de l’Équipement et de l’entretien routier, Amédé Kouakou, au niveau d’Abli, un village de Toumodi.

Enquête

Si des enquêtes sont ouvertes pour déterminer les auteurs de ces actes ignobles, il apparaît, au vu des faits et des témoignages, que les cibles des assaillants étaient les ministres Moussa Sanogo, Sidi Touré, Amédé Kouakou et Achi Patrick. Alors, questions : les auteurs de ces attaques meurtrières, ont-ils délibérément raté leurs objectifs principaux et ne visaient qu’à créer un sentiment de peur, ou, avons-nous affaire à de véritables amateurs, pour avoir échoué 4 fois de suite dans leurs forfaits ? D’autres cortèges vont-ils être la cible de ces individus ? Qui les informe et qui se cache derrière ces attaques ? Voilà ce que les limiers de l’Etat s’échinent à découvrir en ce moment. Une course contre la montre qui s’avèrera déterminante pour faire échec à ces espèces de guérillas. Alors que le procureur de la République est très sollicité ces temps-ci pour faire valoir la loi, le rôle de la police et de la gendarmerie est aussi scruté de près pour ramener l’ordre.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite