Daloa : Pourquoi des commerçants ont assiégé la mairie ?

par NORDSUD
209 vues

Un attroupement inhabituel dans la matinée du mardi 1er décembre 2020 devant l’entrée principale de la mairie de Daloa. Selon les renseignements pris auprès des manifestants, il s’agit d’un groupe de commerçants du grand marché. Quand ils ont eu l’information du déguerpissement des lieux pour permettre la reconstruction du marché, ils sont rentrés dans une colère noire. Ils étaient donc venus dire leur mécontentement.

Très vite des éléments de la police nationale issus des 1er et 2e arrondissements conduits par les commissaires respectifs et du Groupement d’intervention mobile (GMI), y ont été déployés pour éviter tout débordement.

Il s’en est suivi une rencontre entre le maire de la commune, Stephane Gbeuly Auguste, et les représentants des commerçants, en présence de la hiérarchie des forces de sécurité. A  cette occasion, le premier magistrat de la cité a marqué son étonnement face à ce comportement des commerçants, qu’il dit avoir toujours pris soin d’informer de toutes les étapes du projet et des conditions de travail à travers leurs délégués.

Après avoir rappelé que le projet de construction, qui est une action de développement, pour créer de bonnes conditions de travail aux commerçants, a été adopté par le Conseil municipal, émanation de la population, lors de sa première session ordinaire du 18 février 2020. «Les travaux qui devaient commencer en août 2020 ont été repoussés à ma demande pour vous permettre de tirer profit du dernier trimestre de l’année qui est votre moment de traitre. Pour cela, j’ai décidé que les travaux qui ont été validés par la Direction de la Décentralisation commencent en mars 2021. Donc les informations qui vous parviennent faisant état de ce que le marché sera cassé maintenant sont fausses. C’est en mars que les travaux vont commencer. Vous avez encore plus de 3 mois pour vous préparer», a expliqué la maire.

C’est pourquoi, il dit être étonné de cette manifestation, qui intervient au moment où la place des pétanques vient de leur être indiquée pour le temps des travaux qui est de 6 mois.

Les manifestants étaient représentés notamment par Konaté Aboubacar, Bamba Morissadia, une vieille commerçante de 80 ans, Touré Almamy d’un côté et de l’autre le maire et le Secrétaire général de la mairie, Atto Louis De Gonzague.

Toutes les explications données ont fini par éclairer la lanternes des commerçants. Et les deux parties se sont séparées dans une ambiance fraternelle. Elles ont décidé de la création d’un cadre de rencontre pour des rencontres permanentes pour étudier toutes les préoccupations.

Bayo Fatim, correspondant régional

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite