Dialogue politique : l’opposition rejette la main tendue du pouvoir

par NORDSUD
12 vues

L’opposition ivoirienne se barricade ! Alors que le gouvernement les attendait ce mercredi, à des assises, les deux candidats de l’opposition ivoirienne, Henri Konan Bédié (Pdci) et Pascal Affi N’Guessan (FPI), qui refusent de participer au processus électoral, ont encore brillé par leur absence. Mardi, le gouvernement avait adressé un courrier aux responsables de ses formations politiques pour ouvrir des discussions dans le cadre de la bonne mise en œuvre du processus électoral. «L’invitation qui a été adressée aux partis politiques et aux candidats ne nous concernerait que si elle s’inscrit dans le cadre de la facilitation de la communauté internationale», a indiqué dans la matinée de ce mercredi, Pascal Affi N’Guessan, candidat du FPI. Au nom de l’ensemble des partis politiques de l’opposition, l’ancien Premier ministre appelle plutôt à des discussions sous l’égide de l’ONU.

Pascal Affi N’Guessan estime, en effet, que le gouvernement ivoirien, en cette période de campagne électorale, n’a plus la ‘‘légitimité’’ requise pour présider des négociations avec l’opposition. «Nous avons devant nous, non plus un gouvernement, mais des candidats du parti au pouvoir, au même titre que nous», se défend le président de l’ancien parti présidentiel. « Nous ne répondrons à une invitation que si elle est adressée par la Cedeao ou tout autre organisation internationale, sous l’égide des Nations unies», a-t-il indiqué.

Samedi 18 octobre dernier, l’opposition ivoirienne avait décliné une première invitation du Premier ministre pour ouvrir des négociations.

Ousmane Ouattara

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite