Espagne: trois morts dans l’incendie d’un entrepôt où vivaient des migrants

par NORDSUD
11 vues

Au moins trois personnes sont mortes et une vingtaine d’autres ont été blessées dans l’incendie mercredi soir d’un entrepôt industriel abandonné près de Barcelone où vivaient des migrants dans des conditions très précaires.

L’incendie a démarré vers 21H00 (20H00 GMT) dans cet entrepôt, situé dans une friche industrielle de la ville de Badalone et occupé, selon la mairie, par 100 à 200 migrants.

Le bilan faisait état jeudi de trois morts mais les pompiers, qui ont contrôlé l’incendie, n’écartaient pas que d’autres victimes puissent se trouver à l’intérieur du bâtiment de trois étages dont l’accès est risqué en raison des dommages subis par la structure qui font craindre un effondrement.

Les équipes de secours poursuivent leurs recherches avec des drones et des chiens. Durant la nuit, leur travail avait dû être interrompu en raison d’effondrements partiels du bâtiment.

Sept blessés sont dans un état grave, certains pour avoir sauté du bâtiment afin d’échapper aux flammes, selon les autorités locales.

Jeudi, de la fumée sortait encore des fenêtres du bâtiment dont les murs étaient noircis par les flammes tandis qu’une odeur de brûlé était perceptible dans tout le quartier.

Les images diffusées par les télévisions locales ou sur les réseaux sociaux ont montré des flammes impressionnantes provenant de l’immeuble et plusieurs individus grimpant sur la façade pour se sauver.

– « Je crois qu’il restait des gens » –

Selon des habitants du quartier et des personnes vivant dans l’entrepôt, ce dernier était occupé par des migrants en situation irrégulière, venus principalement d’Afrique et travaillant comme vendeurs ambulants ou dans la collecte de ferraille.

Leurs conditions de vie y étaient très précaires, sans eau courante et avec des coupures d’électricité constantes.

Une panne de courant pourrait d’ailleurs être à l’origine du sinistre, selon un des habitants attendant devant le cordon de police des nouvelles de ses camarades qui auraient pu rester piégés.

Selon la mairie de Badalone, ville de 217.000 habitants, au moins 60 personnes vivant dans cet entrepôt ont été identifiées après l’incendie mais d’autres sont parties par les fenêtres arrière du bâtiment par crainte d’être interpellées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite