Gagnoa: Des médicaments pour les blessés de Téhiri

par NORDSUD
46 vues

3 morts, 40 blessés, des maisons détruites, des populations déplacées. C’est le triste bilan des affrontements intercommunautaires survenus le 31 octobre dernier, dans le village de Téhiri, dans la sous-préfecture de Bayota, lors de l’élection du président de la République. Touchée par le malheur qui frappe les victimes de ces actes de violences, l’association «Gagnoa direct» a fait parler son cœur en volant au secours des blessés. Vendredi, les membres de cette structure se sont cotisés pour acheter des médicaments pour les soins des blessés. L’un des membres de cette association est venu d’Abidjan avec de nombreux produits pharmaceutiques pour les offrir à ceux qui ont été impactés par cette crise.

C’est le médecin chef de l’hôpital de Bayota qui a réceptionné le don. À son tour, il les distribuera dans les différents centres de santé dans les villages de la sous-préfecture, où certains blessés ont trouvé refuge. En effet, la psychose dans le village de Téhiri est telle que de nombreuses familles et des blessés ont fait le choix de se replier vers les villages environnants, pour des questions de sécurité.

Le médecin de Bayota qui les suit médicalement dans les villages d’accueil, se fera fort de leur apporter les soins que nécessite leur état de santé. Le spécialiste de santé a eu des mots de remerciement à l’endroit de la structure donatrice.

Quelques jours après ce geste de solidarité, le préfet du département de Gagnoa, Lassina Fofana, est monté au créneau pour sensibiliser ses administrés sur l’importance de la cohésion sociale. Ce lundi, à la faveur de l’inauguration d’une école primaire publique, l’autorité administrative a demandé aux uns et aux autres de faire baisser la tension. «Sachez où se trouve votre intérêt. On est obligé de vivre ensemble. Faisons donc en sorte de garder le pays intact, tel que le président Houphouet Boigny nous l’a laissé», a conseillé le préfet. Des propos auxquels adhére pleinement l’association «Gagnoa direct», si on s’en tient à l’action qu’elle vient de poser à Téhiri. Signalons que cette structure regroupe en son sein les cadres de Gagnoa ainsi que tous ceux qui ont un intérêt quelconque dans la cité du fromager.

Lyne Zahui, correspondante régionale

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite