Gagnoa: Une marche pour la cohésion sociale

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 21 vues

La ligue du Gôh de la Fédération ivoirienne de randonnée pédestre et du bien-être de tous (Firape) a organisé ce dimanche, une marche sportive. Par cette activité, le président de la ligue, Séry Gballou Honoré, tenait à prouver aux yeux du monde entier que, contrairement à ce que pensent certaines personnes, les populations de Gagnoa s’entendent entre elles. Et qu’aucun nuage ne pourra entacher la cohésion sociale qui prévaut dans la cité du fromager. Cela s’est donc traduit en acte par cette marche sur les artères principales de la ville. Les randonneurs ont parcouru plusieurs quartiers de la ville, en circuit fermé.

Parmi eux, plusieurs personnalités politiques et administratives de la ville. Après avoir parcouru 8,3 km, les marcheurs ont chuté à la place Laurent Gbagbo, point de départ de la marche. Ici, l’on a eu droit à des discours. Notamment ceux de Séry Honoré, président du comité d’organisation, celui de Dah Justin, directeur régional des sports, le maire Yssouf Diabaté. Sans oublier le secrétaire général de préfecture, Koua Georges, qui représentait le préfet de région.

Le dénominateur commun qu’il convient de relever dans chacune de ces allocutions, c’est le «vivre ensemble», qui doit caractériser les uns et les autres. L’adhésion des populations à cette activité est la preuve que toute la ville tient à tourner la page de la violence qui ne fait que retarder le développement local. Le maire a promis désormais de participer à toutes les activités du Firape, afin de non seulement maintenir la forme, mais aussi donner sa caution pour la cohésion sociale dans sa ville.

Lyne Zahui, correspondante régionale

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite