Jacques Anouma dévoile son projet pour la CAF

par NORDSUD
32 vues

Le candidat ivoirien aux élections présidentielles de la Confédération africaine de football (CAF), Jacques Bernard Daniel Anouma, met les bouchées doubles à moins d’un mois de la date fatidique du 12 mars.  L’ancien président de la Fédération ivoirienne de football (FIF) a animé une conférence de presse, ce 19 février à l’auditorium du ministère des Affaires étrangères au Plateau, pour décliner les axes majeurs de son programme et faire le point sur le lobbying engagé en sa faveur par le président de la République ivoirienne.

«Modernité, Responsabilité, Transparence», c’est sous le sceau de ce triptyque que le natif d’Alépé entend mener à bien son programme intitulé «servir le football africain».  Un projet qui ambitionne de poser d’emblée un diagnostic clair de la situation qui prévaut au sein de la faitière du football africain.  «Dès mon arrivée à la tête de la CAF, je ferai un état des lieux ; je veillerai à la mise en place du plan d’action en 100 points de la CAF. Nous devons fournir un gros effort pour identifier les besoins des associations nationales et y répondre», expliquait le candidat malheureux lors des joutes électorales de la CAF en 2013.

 Jacque Anouma veut «trouver les équilibres pour les ressources avec un accent sur les droits digitaux (…) Valoriser les techniciens, mettre en œuvre les compétences au niveau des jeunes et des filles. La CAF doit entretenir des relations professionnelles avec les partenaires notamment avec la FIFA».

 Son programme sera axé autour de la «concertation». M. Anouma compte «traiter énergiquement, les problèmes de la CAF». Et le président d’honneur de la FIF d’ajouter : «À ce jour, pas moins de 18 pays ont accueilli favorablement les délégués du président de la République. Des délégations ministérielles ont entrepris une offensive diplomatique à travers l’Afrique. Elle se poursuivra. Elle s’est faite en totale cohérence avec mon équipe de campagne. Je n’ai pas toujours été à leurs côtés, car testé positif à la Covid-19. L’écrasante majorité de nos interlocuteurs partagent notre analyse et notre vision», a-t-il précisé à propos de l’offensive diplomatique menée par le ministre ivoirien des Sports, Paulin Claude Danho, l’ancien ministre des Sports et actuel ministre de la Ville, François Albert Amichia et l’ancien ministre des Sports, Siguidé Soumahoro.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite