Législatives du 6 mars 2021: Soro Guillaume ne sera plus député

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 165 vues

C’est le dernier poste qui lui reste, ce juqu’au soir de la proclamation des résultats de l’élection législative du 6 mars 2021. Guillaume Soro ne sera pas le prochain député de la circonscription de Ferké. Il ne peut faire acte de candidature car ne remplissant pas une des conditions d’éligibilité. A savoir figurer sur la liste électorale. Tout comme pour l’élection présidentielle du 31 octobre 2020, son éventuel dossier de candidature ne sera pas accepté parce que ses nom et prénoms ne sont plus inscrits sur la liste électorale. Son exclusion de ladite liste, comme l’avait rappelé le président du conseil constitutionnel, Mamadou Koné, a été ordonnée par la Commission électorale indépendante (CEI) le 21 août 2020, dans le cadre du contentieux de la liste électorale.
Le dernier strapontin qui restait à Guillaume Soro lui glisse donc entre les mains. Il ne sera désormais qu’ex-ministre de la Communication, ex-Premier ministre, ex-ministre de la Défense, ex-député, ex-président de l’Assemblée nationale.
Coup du sort, c’est Lacina Koné alias Cardozi, qui est en roue libre pour prendre sa place de député pour le compte de la circonscription électorale de Ferké.


Koné Lassina Cardosi est un ancien conseiller de Guillaume Soro, quand il était locataire de la primature. Cela quand il était en froid avec le RDR, le parti dont il est un des membres fondateurs à Ferké.
Pour ceux qui connaissent Lacina Koné Cardozi, son nom rime avec le combat du RDR depuis sa création à Ferké en 1994.
Les annales du parti retiennent qu’il fut le premier cadre de cette ville à adhérer aux idéaux de Djéni Kobina.
Il devient le Secrétaire départemental de la région du Tchologo, en charge de villes de Ferké, de Ouangolo et de Kong, jusqu’en 2013.
Il a été le maire de la commune de Ferké de 1996 à 2013, avant de se faire élire président du Conseil régional du Tchologo de 2013 à 2018.
Le 22 juin 2019, Lacina Koné Cardozi est nommé au Conseil politique du Rhdp par Alassane Ouattara, en même temps que 149 autres personnalités.
Selon notre informateur, le directeur exécutif du Rhdp, Adama Bictogo, a proposé au Président Alassane Ouattara la candidature de Cardozi en remplacement de Guillaume Soro. Cela est déjà acté.
Mardi à Abidjan, poursuit notre source, le président du Conseil d’administration de l’Agence nationale des services universels de télécommunications (Ansut) a eu une audience avec Adama Bictogo.
Dernier coup de semonce pour Guillaume Soro, les candidats du Raci de Soro Kanigui iront aux législatives sous la bannière du Rhdp. Il ne pourra donc plus compter sur les 13 députés qui constituaient le groupe parlementaire «Rassemblement» s’ils sont réélus dans les différentes circonscriptions électorales.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite