Macky Sall évoque un « code d’honneur », après sa décision de ne pas briguer un 3ème Mandat

par NORDSUD
57 vues

Le Président sénégalais Macky Sall a accordé une interview à France 24 et RFI en marge de la 78e session de l’Assemblée générale des Nations unies à New York. Il est revenu sur le coup d’État au Niger du 26 juillet déclarant que la solution diplomatique était privilégiée pour sortir de la crise, mais que l’option d’une intervention militaire était toujours sur la table. Concernant sa décision de renoncer à briguer un troisième mandat – après un septennat et un quinquennat – pour l’élection prévue en février 2024, il a rappelé que juridiquement, il en avait le droit, mais qu’il avait « un code d’honneur » qui l’empêchait de le faire. « La meilleure démarche était de ne pas tenter » un troisième mandat au Sénégal, a fait savoir Macky Sall.

 Le président de la République du Sénégal a refusé de se prononcer sur l’emprisonnement de l’opposant Ousmane Sonko, déclarant qu’il ne pouvait le faire au regard de la procédure judiciaire qui était toujours en cours. Mais il a insisté sur le fait que la dissolution du parti de Sonko, était justifiée, en raison de ses appels à « l’insurrection et à la destruction de l’État ».

Enfin, Macky Sall a déclaré qu’il ne rejetait pas la possibilité d’assumer à l’avenir la responsabilité du poste de secrétaire général des Nations unies, si plusieurs pays le lui demandaient, même s’il ne considère pas que ce soit sa « vocation première ».

Georges Dagou avec France 24

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite