Mali. Assimi Goita à son investiture : Des élections crédibles aux échéances prévues

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 43 vues

Huit jours après l’arrêt de la cour constitutionnelle qui l’a consacré chef de l’État et Président de la transition, le colonel Assimi Goïta a été officiellement investi dans ses fonctions, ce 7 juin.

Il a prêté serment dans une salle comble du Centre international de conférence de Bamako (CICB).

Subséquemment aux coups de pressions de la France, des Etats-Unis et des organisation continentales et sous-régionales, l’allocution du nouveau locataire du palais de Koulouba était pressentie pour apporter une réponse aux récriminations dont il est l’objet.

«Je voudrais rassurer les organisations sous-régionales, régionales et la communauté internationale en général que le Mali va honorer l’ensemble de ses engagements pour et dans l’intérêt supérieur de la nation», a répondu l’ancien commandant de bataillon des forces spéciales.

Mieux, il a indiqué sa disposition à «organiser des élections crédibles, justes, transparentes aux échéances prévues». Le Président de la transition s’est aussi engagé à réduire de deux tiers le fonds de souveraineté du président, qui s’élève annuellement à 1,8 milliard de franc CFA.

Outre ces promesses, Assimi Goïta a apporté une réponse claire à la recommandation relative à la nomination d’un Premier ministre civil.

En effet, Choguel Kokalla Maïga a été officiellement nommé chef du gouvernement de transition dans un décret lu à la télévision publique quelques heures après la cérémonie d’investiture.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite