Nuit du destin: Le Cosim appelle à des élections sans violence

par NORDSUD
35 vues

La communauté musulmane de Côte d’Ivoire a commémoré la nuit du destin, de mercredi à jeudi. À cette occasion, le Conseil supérieur des imams, des mosquées et des affaires islamiques (Cosim) a organisé, comme chaque année, une prière officielle à la grande mosquée de la Riviera-Golf, en présence du Premier ministre, Hamed Bakayoko. Thème choisi cette année : « contribution de l’islam pour des élections apaisées ». Animée par l’imam Cissé Djiguiba, recteur de la mosquée du Plateau, le choix du  thème a été motivé par l’actualité. Pour Cissé Djéguiba, l’installation des musulmans en Côte d’Ivoire ne s’est pas toujours faite aisément. Mais, a signifié le conférencier, ils ont embrassé une religion de paix.

«La paix a été une préoccupation permanente pour les musulmans», ajoutera l’imam. Le respect de l’autre est pour lui, sacré, dira Cissé Diguiba. S’adressant aux jeunes, il leur a demandé de tourner le dos à la violence. « Jeunes, pensez à votre avenir», a insisté Cissé Djiguiba. Aux guides religieux, il leur a indiqué que leur rôle n’était pas de faire de la politique.

À son tour, Cheick al aïma Mamadou Traoré, président du Cosim, a évoqué « ces temps troubles », marqués par l’élection du 31 octobre prochain. Il a appelé à des scrutins sans heurts. Le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, le général Vagondo Diomandé, a plutôt parlé de responsabilité tout en évoquant la récente crise postélectorale traversée par la Côte d’Ivoire.  Le chef de l’Etat Alassane Ouattara, a fait remettre 5 millions FCFA au Cosim.

Raphaël Tanoh   

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite