Permis à points : Qui paiera pour les infractions dans le transport ?

par NORDSUD
126 vues

L’instauration du permis de conduire à points programmée pour la fin de ce mois, risque de devenir un casse-tête pour les transporteurs. D’après Abdoulaye Sylla, président de la Fédération nationale des syndicats des chauffeurs de Côte d’Ivoire (Fensci-CI), il sera difficile de punir les vrais coupables d’infractions lorsque le permis à points entrera en vigueur. La raison ? «Les véhicules sont immatriculés en nos noms. Les chauffeurs ne font que les emprunter. En cas d’infractions routières, le système ne s’en prendra pas au permis du conducteur, mais à celui du propriétaire de la voiture. C’est quelque chose qu’il faut absolument corriger avant la mise en œuvre du permis à points», recommande Abdoulaye Sylla.

Si ce n’est pas fait, à l’entendre, l’impunité demeurera. «Quand les amendes sont arrivées pour non-port de la ceinture de sécurité, c’est à nous, les propriétaires de véhicule, que le système a imputé les amendes à payer et non aux chauffeurs fautifs. Le problème, c’est que lorsque nous avons demandé à nos chauffeurs de payer pour ces fautes commises, certains ont préféré s’en aller», note le président de la Fensci-CI. Ces chauffeurs indisciplinés vont ainsi de patron à patron pour échapper aux pénalités. Et ce sera ainsi avec le permis à points, selon M. Sylla. «Si on veut combattre l’impunité, il faut pouvoir punir les vrais coupables», souligne le transporteur.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite