Thiam, Guikahué: Et si le Pdci coupait la poire en deux?

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 145 vues

Il ne reste plus qu’une quarantaine de jours au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), pour trouver un consensus autour de l’homme qui prendra la suite du Sphinx de Daoukro, Henri Konan Bedié. À l’heure actuelle, Tidjane Thiam semble avoir gagné du terrain dans cette folle course pour diriger le plus vieux parti politique du pays. Le premier président noir du Crédit Suisse a été désigné récemment par la majorité des parlementaires du Pdci pour briguer la présidence du parti. Mais, que faire de celui qui incarne le plus l’ADN de la maison, Maurice Kakou Guikahué, le secrétaire exécutif ? La question divise.

« Tidjane Thiam est un économiste aguerri. Il a surtout aidé financièrement le parti, au temps du vieux (ndlr, Bédié). Il a même aidé de nombreux cadres du Pdci. Mais Thiam a passé sa vie hors du pays. Pour être président, l’un des points essentiels est qu’il faut avoir fait au moins 10 ans de militantisme au Pdci-RDA. Même s’il dispose de sa carte depuis longtemps, peut-on dire que Tidjane Thiam a fait 10 ans de militantisme actif ? », s’interroge l’un des cadres du Pdci.

Frustrer les prétendants légitimes

Le choisir reviendrait, selon lui, à frustrer les prétendants légitimes comme Maurice Kakou Guikahué, qui ont mené les combats pour le parti. Cela ne serait pas rassembleur. « Si on veut être fidèle aux principes du Pdci-RDA, c’est Guikahué  qui devrait diriger le parti. Mais, le problème avec Guikahué, c’est qu’il ne peut pas représenter le Pdci à la présidentielle. Alors que Tidjane Thiam, lui, le peut», ajoute notre interlocuteur. Voici donc le dilemme, selon lui, que les membres du parti doivent régler avant le 16 décembre prochain. La solution pour le Pdci, à l’entendre, serait simplement de différencier le poste du président du parti de celui du candidat du parti, à la présidentielle de 2025. « Ce que beaucoup proposent c’est de prendre Guikahué comme président du parti et d’investir Thiam en tant que candidat légitime du Pdci pour la présidentielle », indique notre source. Cette solution n’a encore jamais été tentée. Mais pour éviter la division, les héritiers d’Henri Konan Bédié devront couper la poire deux, dans le potentiel conflit à venir, qui pourrait opposer Guikahué, le rassembleur à Thiam le charismatique.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite