Trêve sociale: Que fait-on des résolutions des états généraux?

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 87 vues

C’était le point majeur contenu dans les assises des états généraux de l’Education nationale. La revalorisation de l’indemnité de logement. Prise en compte par le chef de l’Etat, l’indemnité de logement est du coup extirpée du contenu de ces travaux qui se sont tenus pendant six mois sur l’ensemble du territoire national. Ce qui relègue les autres points au second plan. La suppression des cours le mercredi, la suppression du concours des instituteurs adjoints, etc.

La question est donc: que faire du document remis le 11 avril 2022 au Premier ministre Patrick Achi ? Ouvrir un second cadre de discussion en dehors des discussions censées se tenir dans le cadre de la trêve social ?

A lire également: Etats généraux de l’école : La validation des résultats a commencé

«Pour le moment, nous n’avons pas encore le retour de la Primature dans ce sens», indique Bertoni Kouamé, porte-parole de la Coalition des syndicats du secteurs éducation/formation (Cosefci). Autre fait marquant dans le cadre de ces assises, ce sont des points qui ont été pris en compte dès le début de la rentrée scolaire, comme le retour de la dictée.

Sans un cadre formel encore défini pour débattre du contenu du livre de revendications remis au chef du gouvernement, le personnel éducatif craint que ceux-ci n’aient été noyés par les points pris en compte dans la trêve sociale.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite