USA: Donald Trump ratifie finalement le plan de relance

par NORDSUD
37 vues

Le président sortant américain, Donald Trump, a finalement ratifié ce dimanche 27 novembre, le nouveau plan de relance de l’économie américaine.

Estimé à 900 milliards, le plan avait été adopté in extremis au congrès, lundi dernier. Alors qu’il qualifiait le projet de ‘’honte’’ et qu’il refusait de le ratifier, l’ex-patron de la Maison blanche a fait volte-face ce dimanche. «Je ratifie cette législation pour restaurer les allocations-chômage, arrêter les expulsions (locatives), apporter de l’assistance aux bailleurs, ajouter des fonds supplémentaires au programme de prêts aux entreprises, permettre aux employés de l’aérien de retourner au travail et donner des fonds substantiels en plus pour la distribution des vaccins», a expliqué M. Trump, dans un communiqué.

Un plan d’aide qui est une réelle bouée d’oxygène pour l’économie américaine en générale et pour les 12 millions d’Américains qui dépendent des allocations-chômage en particulier. En effet, les allocations-chômage, suspendues depuis samedi minuit pour 12 millions d’Américains inquiets, vont pouvoir être versées.

Le nouveau plan de relance prolonge jusqu’à mi-mars ces aides fédérales versées aux chômeurs. Il accorde aussi des prêts garantis aux entreprises, prévoit des milliards de dollars d’aides aux PME, aux sociétés de la restauration, de l’hôtellerie, du transport aérien, et prolonge le moratoire interdisant les expulsions de personnes ne pouvant payer leurs loyers, suspend les saisies immobilières et prévoit des fonds pour la distribution des vaccins anti-Covid-19. Dans la foulée, Donald Trump a aussi signé la loi de financement de l’Etat fédéral, ce qui va éviter une fermeture des services publics.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite