20 après: Guéï réhabilité !

par NORDSUD
23 vues

Le 19 septembre 2021, Albert Mabri Toikeusse avait publiquement demandé la réhabilitation du général Robert Guéï. C’était lors de la commémoration de l’assassinat le 19 septembre 2002 du général Guéï sous le régime de Laurent Gbagbo.

“19 ans après ce moment sombre de l’histoire de notre pays, l’opinion nationale et internationale retient que les propos et aveux des acteurs clés de la crise de 2002, innocentent totalement aujourd’hui le Président Guéï, relativement aux fausses accusations ayant occasionné son lâche assassinat, d’où la nécessité de sa réhabilitation par la République”, avait-il appelé.

Lors de la cérémonie du même genre ce 19 septembre 2022, l’annonce a été faite, dans son village natal de Kabakouma (Biankouma), par l’honorable Mireille Singa Guéï, fille ainée du disparu. En présence de plusieurs personnalités dont le président de l’Assemblée nationale, Adama Bictogo, les enfants biologiques du Gal Robert Guéï ont exprimé leur reconnaissance et remerciements au président de la République, Alassane Ouattara.

En décembre 1999, le général Guéï avait pris la tête de la junte militaire qui avait renversé le président Henri Konan Bédié. Il s’était ensuite présenté aux élections présidentielles de 2000. Après des violences, c’est finalement Laurent Gbagbo qui avait été élu président de la République. Dans la nuit du 18 au 19 septembre 2002, il avait été retrouvé tué dans une rue à Cocody. Plusieurs autres personnes proches du général Guéï avaient été retrouvées mortes à son domicile.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite