46 soldats au Mali: Le Nigeria fait une autre clarification

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 90 vues

Il est clair pour tous que le colonel Assimi Goïta en fait trop sur le dossier des 49 soldats ivoiriens au Mali. Après le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, le chef de la diplomatie nigériane se dit convaincu que ces militaires arrêtés le 10 juillet 2022 à Bamako ne sont pas des mercenaires..
Geoffrey Onyeama l’a soutenu lors d’un entretien accordé aux médias français RFI et France24, le mardi 20 septembre 2022. Il s’était déjà déplacé dans la capitale malienne le 9 septembre pour en parler de vive voix avec le président de la transition, le colonel Assimi Goita. « J’étais porteur d’un message du Président Buhari pour la libération des 46 soldats sans condition », a-t-il souligné.

« Sur cette question, il faut dire qu’il n’y a pas d’évidence que ces soldats étaient des mercenaires. Ils venaient dans le cadre de la Minusma », a tranché le chef de la diplomatie nigériane. Même s’il admet « qu’il y a certaines règles qui n’ont pas été suivies comme il le fallait ».

En marge de la 77e session de l’Assemblée générale de l’Onu qui se tient du 13 au 23 septembre à New York (Etats-Unis), l’instance suprême de la Cedeao, saisie par la Côte d’Ivoire, va se pencher demain sur la question. « On va tout faire pour empêcher un conflit entre des pays membres de la Cedeao », a assuré Geoffrey Onyeama, ajoutant que « la sous-région subit déjà plusieurs défis auxquels il ne faut pas ajouter d’autres ».

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite