Antonio Guterres dénonce l’impunité des crimes contre les journalistes

par NORDSUD
44 vues

Le Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), António Guterres, s’est dit préoccupé dans un communiqué publié le 11 novembre 2020, par les attaques contre les journalistes et les professionnels des médias. Selon le porte-parole du patron de l’ONU, les attaques injustes et les assassinats abusifs des journalistes à travers le monde sont inacceptables et condamnables : «Le Secrétaire général demeure profondément préoccupé par les attaques contre les journalistes et les professionnels des médias dans le monde, notamment dans les zones de conflit.  Il condamne toutes les attaques et assassinats de journalistes et appelle à des efforts concertés afin de lutter contre l’impunité généralisée pour ces crimes.

En 2018-2019, l’UNESCO a documenté 67 meurtres de journalistes dans des pays en proie à un conflit armé, parmi lesquels 23 étaient directement impliqués dans la couverture du conflit.  Outre des attaques mortelles, les journalistes qui couvrent les conflits sont confrontés à une série d’autres menaces, notamment la violence entraînant des blessures, la détention arbitraire, le refus de visas et les restrictions de mouvement à l’intérieur, à travers ou hors des zones de conflit.

Le rôle fondamental que jouent les journalistes pour garantir l’accès à des informations fiables est essentiel pour parvenir à une paix durable, au développement durable et aux droits de l’homme.  Le Secrétaire général rappelle que les civils, y compris les journalistes civils qui participent à des missions professionnelles dans des zones de conflit armé, doivent être respectés et protégés en vertu du droit international humanitaire.  Il appelle toutes les parties au conflit, et la communauté internationale dans son ensemble, à protéger les journalistes et à créer des conditions propices à l’exercice de leur profession. », a déclaré le porte-parole de l’ONU à travers le communiqué.

En 2019, huit journalistes ont été tués en Afrique, selon Reporters sans frontières. Si le nombre de professionnels assassinés n’a pas sensiblement augmenté sur le continent, les arrestations se multiplient d’après le dernier rapport de l’association.

 

Prince Khalil

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite