CAN 2022: La Côte d’Ivoire humilie l’Algérie (3-1)

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 34 vues

Côte d’Ivoire 3, Algérie 1. Les Ivoiriens précipitent les Algériens dans le précipice. D’ores et déjà au bord du gouffre suite au nul d’entrée face à la Sierra Léonne et à la défaite contre à la Guinée Equatoriale, les champions en titre ont fait le faux pas de trop. Ils ont plié l’échine face au rouleau compresseur orange-blanc-vert. Carton plein pour les Eléphants qui ont sorti leurs «ivoires», clouant ainsi le bec aux «Fennecs», renards des sables. Assurés avant le coup de sifflet inaugural de leur qualification, les Eléphants sans pression ont délivré une masterclass, le match de référence. Vivement critiqué pour ses précédentes prestations jugées en dessous de ses standards, Franck Kessié, a réussi à renaître de ses cendres. Premier buteur, il a ouvert la voie de la victoire aux siens. D’un coup de tête laissant le gardien algérien pantois, Ibrahim Sangaré a doublé la mise avant la pause. Après avoir ouvert son compteur buts au match précédent, Nicolas Pépé a de nouveau scoré pour planter le coup fatal. Sur un corner majestueusement combiné, Riyad Mahrez et les siens ont décroché le lot de consolation avec leur premier but dans la compétition. Les ultras favoris sortent par la petite porte et peuvent savourer cet unique but de leur participation à l’edition de la CAN consécutive à leur sacre.

Goutte d’eau dans la mer certes, mais cette réalisation permet de refermer la disette marquée par deux matchs sans remuer les filets. La confiance est donc à son paroxysme pour les pachydermes avant d’aborder les huitièmes de finales face à l’Egypte. Vainqueur de la CAN en 1990, les Algériens avaient été précocement éliminés en phase de poule lors de l’édition suivante de 1992. Le spectre de cette déconvenue a plané. Bis répétita de l’histoire, d’autant que les poulains de DJamel Belmadi, victorieux de la CAN 2019, prennent de nouveau la porte en phase de poule, en 2022 qui est l’édition suivante de leur sacre. Rappelons que la Côte d’Ivoire avait battu l’Algérie 3-0 en phase de poule en 1992 avant de terminer par une victoire sur le toit de l’Afrique. Les Eléphants avaient succédé au Cameroun et à l’Algérie dans le palmarès. Rebelote, le Cameroun et l’Algérie sont les deux vainqueurs en date et la Côte d’Ivoire a de nouveau infligé une raclée au champion en titre. Hasard du calendrier ou bons auspices annonciateurs d’une troisième étoile ? Le voile demeure entier et les indicateurs restent au vert.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite