Gabon : Ali Bongo destitué par un coup d’Etat

par NORDSUD
33 vues

Un coup d’état a été fomenté par un groupe de militaires, ce 30 août 2023, au Gabon. Les nouveaux hommes forts du palais de bord de mer ont annoncé l’annulation de la réélection annoncée quelques heures plus tôt, du président sortant, Ali Bongo pour un troisième mandat.

En toile de fond, selon le Comité de transition et de restauration des institutions, « une gouvernance irresponsable, imprévisible qui se traduit par une dégradation continue de la cohésion sociale risquant de conduire le pays au chaos (…) nous avons décidé de défendre la paix en mettant fin au régime en place ». Les nouveaux hommes forts du Gabon ont par ailleurs annoncé l’annulation des résultats proclamés quelques heures plus tôt. Un verdict des urnes par ailleurs qualifié par les auteurs du coup d’état de « résultats tronqués (…) », résultant d’un scrutin qui « n’avait « pas rempli les conditions d’un scrutin transparent, crédible et inclusif ». Fermeture des frontières, dissolution des institutions de la République, comme à l’accoutumée, le régime militaire a sacrifié aux traditionnelles mesures généralement annoncées consécutivement à des coups de force. En annonçant cette prise du pouvoir, le Gabon entre de plain-pied dans le cycle d’enchevêtrements inextricables consécutifs aux coups d’états. 

 

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite