Inondation du stade d’Ebimpé : Les explications du gouvernement

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 561 vues

L’inondation du stade Alassane Ouattara d’Ébimpé hier pendant le match Côte d’Ivoire-Mali, était à l’ordre du jour au conseil des ministres de ce mercredi 13 septembre 2023. Selon le porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly les intempéries qui ont précocement mis un terme au match, n’étaient pas à prendre à la légère. Il s’agit, pour lui, d’une « pluie exceptionnelle », « une pluie qui n’a pas été prévue et pour laquelle les infrastructures n’ont pas été prévues ».  

Tout en justifiant cette interruption du match et cette incapacité du système drainage à favoriser l’écoulement de l’eau, le ministre de la Communication et de l’économie numérique n’a pas fait cas d’une éventuelle sanction à l’égard des autorités en charge de la rénovation de l’édifice pour mauvais usage des deniers alloués à l’infrastructure ou pour faute professionnelle. « Je ne vois pas en quoi pour un évènement naturel, il y aurait des sanctions à prendre. Vous devez savoir que quand des ouvrages sont construits, il y a une évaluation qui est faite sur les phénomènes naturels. Après cette évaluation en raison du dérèglement climatique, des ouvrages peuvent être dépassés. Nous avons vécu cette pluie orageuse qui a provoqué le dépassement des équipements qui avaient été mis en place. La pluie ne s’est pas arrêtée, elle a continué. Qui voulez-vous qu’on sanctionne ?  Je sais que les populations sont friandes de sacrifice et qu’ils espèrent qu’on coupe des têtes mais là il s’agit d’intempéries », a-t-il souligné. Amadou Coulibaly a mis le cap sur les actions qui seront entreprises pour parer à la situation. « Une réunion a eu lieu ce matin à la Primature. À partir du moment où les experts sont tous là, la Confédération africaine de football est là pour évaluer, les correctifs seront apportés pour tenir compte de cette pluie qui est exceptionnelle, afin que dans les cas où on a d’autres pluies de ce niveau, les installations puissent supporter cela. Des instructions ont été donnés, dès cet après-midi, les experts iront évaluer et ils verront ce qu’il faut faire. Les services de météorologies verront combien de millimètres de pluies sont tombés en cette soirée. C’est cela aussi tester des infrastructures avant la compétition. C’est une chance que ce soit arrivé maintenant, imaginez ce que c’aurait été si ça arrivait pendant la compétition », a-t-il indiqué.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite