Méité Sindou fait basculer 1000 militants soroïstes au Rhdp

par NORDSUD
29 vues

Un lobbying gagnant. Grâce à l’entregent de Méité Sindou, ex-Secrétaire national au renforcement des capacités (Snrc), 1000 militants  pro-Soro ont basculé au Rassemblement  des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). La cérémonie officielle de présentation de ces derniers  s’est déroulée lundi 26 octobre au siège du Rhdp à Agnibilékrou. Par la voix de leurs leaders, Touré Oumar alias Falacha,  Kouassi Yves et Liady Idrissou, respectivement coordonnateur régional de l’Union des jeunes Soroïstes (UJS), président  de l’UJS et porte-parole du Groupement des peuples solidaires (GPS), ils ont assuré qu’ils restent et demeurent sur les traces de leur leader Méité Sindou qui a su trouver les mots justes afin qu’ils rejoignent le Rhdp. «Nous prenons l’engagement que nous apporterons notre contribution à la grande famille du Rhdp et nous nous impliquerons pour la victoire du Président Alassane Ouattara aux élections du 31 octobre prochain», a rassuré Kouassi Yves. Une adhésion massive saluée par Toungara Mamadou, délégué communal Rhdp Agnibilékrou et Cissé Malamine, président de la jeunesse communale de ladite commune. Pour ces responsables,  Méité Sindou malgré son «départ» du Rhdp n’avait jamais coupé le cordon ombilical avec eux. 

C’est donc tout naturellement qu’ils ont argué être  fiers  de le voir reposer ses valises à la maison  pour qu’ils unissent leur forces pour la victoire du candidat du Rhdp Alassane Ouattara. «Nous vous disons merci. 1000 adhérents de l’UJS et du GPS au Rhdp constituent une fierté pour nous. Notre candidat est un produit vendable. Désormais on ne parlera plus de pro-Soro. Nous savons compter sur vous», s’est réjoui Toungara Mamadou. Quant à Méité Sindou, parrain de la cérémonie, il s’est non seulement félicité de la confiance que ses poulains  ont pour lui en se mettant à sa disposition, mais aussi, il n’a pas manqué de les mettre en mission pour une victoire éclatante du candidat du Rhdp au soir du 31 octobre. «ADO a besoin de vous. Il a besoin de chacun d’entre vous, il a besoin de chacun d’entre nous. Ne vous couchez pas en disant qu’il a tout réglé, tout est bouclé, c’est calé. Ne vous dites pas ça. Ce samedi 31 octobre, levez-vous ! Réveillez tous ceux que vous pouvez réveiller. Femmes, maris enfants en âge de voter. C’est important. Il faut qu’Alassane Ouattara ait 80% de taux de participation et puis 100% de vote pour qu’on ferme la bouche de la haine et de la déstabilisation», a lancé Méité Sindou. Poursuivant, il a rappelé que  le président Alassane Ouattara  a toujours tendu la main aux opposants, Henri Konan Bédié, Affi N’guessan et Soro Guillaume mais ces derniers ne sont pas venus.  « Le président Alassane Ouattara a consenti beaucoup de sacrifices. Cette candidature, il ne l’a voulait pas. Je l’ai vu. Il m’a fait l’honneur de me recevoir  deux fois. Je sais que c’est dur pour lui. Mais c’est à cause nous, à cause du pays, il ne faut pas l’abandonner», a argumenté  l’ex-conseiller spécial de l’ex-PAN, Soro Guillaume. Il a donc demandé à ses poulains de s’approprier la candidature d’Alassane Ouattara par les rencontres de proximité et d’inciter tous les sympathisants et militants à se mobiliser pour le «1 coup K.O.» Faut-il le  souligner, Méité Sindou a rappelé au cours de la rencontre que son départ du Rhdp était dû à des frustrations endurées  comme tout militant. Cependant il a été compris par sa mère (la Première dame Dominique Ouattara) et son père (Alassane Ouattara) qui lui ont ouvert la porte de la maison et n’ont pas manqué de lui dire que pour eux, leur fils (Méité Sindou ) n’était jamais parti.

Kalifa Touré, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite