Municipales et régionales : Ces femmes qui défient les hommes  

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 246 vues

Pour ceux qui ont compté,  il y a très peu de candidates têtes de listes à ces élections municipales et régionales. Mais elles vont se battre jusqu’au bout.  Qui sont les favorites et les outsiders ? Lucarne.

Elles ne sont qu’une soixantaine pour les municipales, noyées dans le lot des 750 candidats sur les starting-blocks. A peine 8%. Et une demi-dizaine en ce qui concerne les élections régionales, pour 93 prétendants aux postes de présidents des conseils régionaux. Environ 5%.  Très peu représentées à ces scrutins du 2 septembre prochain, les femmes n’en sont pas moins des battantes et des dures à cuire dans leurs localités respectives. Parmi elles, certaines émergent. Et l’adversité en face est quasi-inexistante. C’est le cas de la marraine de Boundiali, Prof. Mariatou Koné, maire sortant de la ville, guerrière du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) et ministre de l’Education nationale. Mariatou Koné bat campagne en ce moment. Mais se faire réélire ne sera qu’une simple formalité.

11 femmes données gagnantes d’avance

Tout comme elle, la plupart des femmes données favorites pour les municipales sont non seulement du Rhdp, mais également des prétendantes au Nord du pays.  La ministre Nassenéba Touré, maire sortant d’Odienné en fait partie. Idem pour la Sénatrice Fanny Moussokoura à Kaniasso. La voie est dégagée pour ces deux femmes. Djénéba Touré, à Séguélon ; Affouchata Koné à Dianra ; Maférima Bamba épouse M’Bahia, à Séguéla ; Aissata Ouattara maire sortant à Gbélégban ; Fatoumata Diarra à Dioulatchedougou ; Salimata Diomandé à  Djibrosso ; Koné Mabana dite Josephine à Bako ; le maire sortant Ayé Apo Agnès, candidate du Parti des peuples africains – Côte d’Ivoire  (PPA-CI) et du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) à Agou. 11 dames de fer pour qui c’est presque gagné d’avance.

14 femmes bien parties pour gagner

Ensuite, il y a celles qui gardent toutes les chances de leur côté, mais auront à batailler dur dans leurs fiefs afin de se faire élire. Sur la liste, il y a bien évidemment Kouassi Marie Virginie (Rhdp), maire sortant de Rubino.  Ce sera aussi pareil pour Bamba Fatima, la championne du Rhdp à Anyama. Le retour du PPA-CI et du Pdci dans le jeu politique rebat les cartes dans ces communes. A Abobo, la ministre d’Etat Kandia Camara sera face au même cas de figure. Pour garder le fauteuil de maire, Mme Camara devra convaincre plus que ses adversaires, dont l’indépendant Tehfour Koné. Sa collègue au gouvernement, Anne-désirée Ouloto, seule dame du Rhdp pour les régionales, aura fort à faire face au redoutable Hubert Oulaye (PPA-CI) dans le Cavaly. C’est la bataille pour la conquête de l’Ouest qui se joue, avec ce combat de titans. Il en sera de même dans le Moronou. La candidate du Pdci Aka Amanan Véronique, présidente du conseil régional dans la zone, sera devant deux monstres politiques : le président du Front populaire ivoirien (FPI), Affi N’Guessan Pascal et le soldat du Rhdp, N’Guessan Lataille Koffi. Cette femme de poigne saura-t-elle prouver une fois de plus qu’elle domine le Moronou ? On verra.

Le territoire des louves

À ne pas oublier également, Bolou Kabea Jenifer, le choix du Pdci et du PPA-CI, à Gboguehé. Doua Ouli Jeannette à Lougouale est le maire sortant et devra se battre pour le Rhdp face à  l’indépendante Ouehi Feh Biayo Gisele. Un duel de dames, bien pimenté. Même décor à Facobly où Oulibly Clémentine (PPA-CI) sera confrontée à une redoutable adversaire : Bouedé Kanin Sabine (Pdci). Alliés, les deux partis se livrent dans cette ville un combat de principe, à travers deux femmes fortes. Bien que maire sortant à Guitry, le champ ne sera pas pour autant libre pour Koko Patricia Sylvie, avec le retour des PPA-CI et du Pdci sur le terrain. Elle devra s’affirmer, sinon…Sénario identique à Mayo, pour Baflan Laure épouse Donwahi. Le Rhdp a du mouron à se faire.

La ville de Guiberoua sera aussi un territoire de louves, lors de ces élections municipales.  Zézé Souassou Nicole, maire sortant, affrontera  Koyoro Henriette du PPA-CI. Revanche ou confirmation ? Rendez-vous à la proclamation des résultats.

Femmes outsiders, mais…

Enfin, il  y a les femmes pour qui la victoire pendant ces élections sera le signe d’un véritable renouveau dans leurs localités. Gagner équivaudrait à lancer un message fort. Pour elles, les choses s’annoncent plus difficiles. Celle qui incarne le plus cela, c’est bien l’honorable Yasmina Ouégnin, candidate indépendante à Cocody. Elle part contre son propre parti, le Pdci et aura un sacré client en face, du nom de Jean-Marc Yacé. Sans compter Eric Taba (Rhdp). Si Yasmina Ouégnin remporte le scrutin, ce sera parce que la population veut du changement. Un changement qui à moins de chance d’arriver à Koumassi. La candidate indépendante Traoré Adjaratou se prépare à affronter dans cette commune deux grosses pointures. D’abord, l’indéboulonnable Ibrahim Bacongo Cissé (Rhdp) et Amani Oka Bertin, (Pdci). Mission impossible, en apparence. Quoique…

Dégager le rock

N’Diaye Aminata (Pdci) se trouve dans la même posture à Treichville. Elle veut dégager le rock Amichia François Albert (Rhdp), de la mairie. Et devenir calife à la place du calife. Si ce dernier semble plutôt serein, Mme N’Diaye mise sur un regain d’affection des populations vis-à-vis de son parti, avec le décès récent du Sphynx de Daoukro. Qui sait sur quoi repose une victoire aux élections… Dans le Tonkpi pour les régionales, Diety Wingnium Edwige (indépendante) joue sa chance face au géant Mabri Toikeusse Albert (Rhdp). Tache similaire pour Touré Alohio Germaine (Pdci-PPA-CI) dans le Hambole, devant Konaté Ibrahim Kalil (Rhdp).

Moins de 70 candidates sur 843

Pour cette dernière vague de candidates, classées outsiders, elles comptent sur un véritable retournement de situation pour coiffer au poteau leurs adversaires.  Kokora Eva jenny Joelle (Pdci- PPA-CI) à Fresco face à Beugré Tchekre Fulbert (Rhdp) et maire sortant ; Kéita épouse Cissé Nakaridja à San Pedro VS l’incontestable Anoblé Félix (Rhdp). L’indépendante Boni Tano N’Guessan Noelle à Gueyo ; Kouassi Linda Estelle (Pdci-PPA-CI), à Grand-Bassam contre le grand Moulot Moïse Jean-Louis. Que dire de Tiémélékro où Kouadio Kendriche Tania Samira (Rhdp) veut détrôner N’Guessan Koffi ? À Dabou, Digbeu Marie Josepha (indépendante) part perdante face à Yedé Niangne Jean-Claude. Mais il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Yoboue Marie-Laure à Grand-Lahou  (Pdci) ; Avi Adroh Chrystelle Betty (MGC) à Jaqueville, Atsé Bah Florence Florence Sostence à Adzopé ; Séka Apie Marie Melainie  (Pdci) à Alepe, etc. Elles veulent créer la surprise face à des maires sortants.   

Moins de 70 candidates sur 843. Combien gagneront leurs paris, après le 2 septembre ? La représentativité des femmes est en jeu.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite