Régulation des prix: Des contrôleurs accusés de racket

par NORDSUD
17 vues

Un livre blanc sorti par la Fédération nationale des commerçants et acteurs du commerce de Côte d’Ivoire (Fenacaci) depuis le 9 septembre 2022, a un remis aux autorités ivoiriennes.

Selon Karim Ouattara, ancien directeur général de la structure, à l’intérieur, il y est mentionné le racket de certains contrôleurs du ministère du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME. Des faits de rackets qui varient entre 10.000 et 300.000 FCFA.

Détenteur également d’un des exemplaires du document, Marius Comoé, président du Conseil national des organisations de Côte d’Ivoire (Cnoc-CI), dénonce des pratiques d’une autre époque.

«Nous ne pouvons pas concevoir que des gens qui sont censés réguler le prix des produits sur le marché se livrent au racket des commerçants. Le système de contrôle des prix des produits a montré ses limites », fustige le président du Cnoc-CI.

Au ministère du Commerce, de l’industrie et de la promotion des PME, une source proche du ministre que nous avons contactée, affirme que le livre blanc ne stipule pas quels contrôleurs ont été pris en flagrant délit de racket.

« Nous avons un numéro vert pour cela. Plutôt que de le noter dans un livre blanc, pourquoi ne pas appeler directement les services du ministère pour dénoncer le racket ? », s’interroge notre interlocuteur.

Par contre, il reconnaît que des agents ont été pris en flagrant délit de racket, récemment à Daloa.

L’Etat dispose d’environ 300 contrôleurs pour surveiller les prix sur le marché.  Une mission qu’ils peinent à accomplir.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite