Retour de Gbagbo/ Après la polémique : Ce que le gouvernement va décider

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 140 vues
Le gouvernement ivoirien en séminaire.

Après deux jours de débats passionnés, le gouvernement a décidé de calmer le jeu.

Il n’a pas été consulté par le FPI-GOR sur un éventuel retour de Laurent Gbagbo le 17 juin. Il a été mis devant le fait accompli par Assoa Adou.

Mais dans un souci d’apaisement et pour se conformer à l’esprit et à la lettre de la déclaration du Président de la République Alassane Ouattara, le 7 avril 2021 en conseil des ministres, le gouvernement «prend acte de la date annoncée et s’attèle à régler les diligences afférentes à ce retour».

C’est ce qu’a indiqué à Nord Sud une source proche de la primature d’Abidjan, qui a requis l’anonymat.

Le Premier ministre, Patrick Achi, a en effet convoqué une réunion technique d’harmonisation ce jeudi 3 mai. Il y avait entre autres participants, les ministres de l’Intérieur et de la sécurité, Vagondo Diomandé, de la Communication et des médias, Amadou Coulibaly, de la Réconciliation nationale, Kouadio Konan Bertin.

Une revue des diligences à satisfaire pour la gestion de ce retour a été effectuée. Par contre, il semble qu’à cette réunion, la question du format éventuel de l’accueil de Laurent Gbagbo à Abidjan, sobre ou populaire, n’ait pas été débattue.

Le constat est clair, le FPI-GOR joue la provocation autour de ce retour.

Car comment comprendre, que malgré quatre réunions de haut niveau présidées par le Premier ministre et une dizaine de réunions sectorielles avec les services techniques de la République pour régler le menu détail autour de ce retour et des contacts permanents entre les deux parties, qu’une date sorte du chapeau, sans concertation et sans accord ?

Imane E. Fatima

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite