Rhdp: Pourquoi Alphonse Soro revient

par NORDSUD
124 vues

Les populations de Karakoro et de Komboro, localités situées à l’est de Korhogo, capitale de la région du Poro, dans le district des Savanes (Nord de la Côte d’Ivoire), ont célébré avec faste et joie, le retour de leur fils, Alphonse Soro au sein du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

C’était au cours d’une grande cérémonie organisée le dimanche 11 septembre 2022 à Karakoro en présence des Ministres des transports, Amadou Koné et Amadou Coulibaly dit AM’S, en charge de la communication et de l’économie numérique.

Ils sont venus de partout : les chefs des Cantons, les chefs de tous les villages, les guides religieux, les femmes, les jeunes pour célébrer dans l’allégresse, le retour de leur fils au sein du Parti du Président de la République, Alassane Ouattara.

Entre chants et danses du terroir, les populations ont adressé les remerciements au Chef de l’Etat pour leur fils et pour toutes les actions de développement dans la région du Poro.

Les raisons du retour d’Alphonse Soro au RHDP

L’ancien député RHDP des sous-préfectures de Karakoro-Komborodougou dans le département de Korhogo (nord) et proche de Soro Guillaume, l’honorable Alphonse Soro a demandé pardon au président Alassane Ouattara, à ses parents et proches pour avoir quitté à un moment donné la grande famille du RHDP.

Revenant sur son retour au Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Alphonse Soro a déclaré que le président Alassane Ouattara a tout simplement transformé la Côte d’Ivoire. La paix, la sécurité et la stabilité sont une réalité.
« En toute sincérité, quand tu regardes le pays et la manière extraordinaire avec laquelle il se transforme, il se développe, tu te dis pourquoi quelqu’un devrait laisser Alassane Ouattara pour être du côté d’aventuriers, sans compétence et sans vision pour le pays », a indiqué, l’ancien compagnon de Soro Guillaume.
« C’est sous Alassane Ouattara que Karakoro a eu 5 collèges, 2 châteaux d’eau, des écoles, des hôpitaux, tous les villages sont électrifiés, on a le bitume sur plusieurs axes routiers, les prix de coton et anacarde ont augmenté et enfin plusieurs fils de la région sont au gouvernement », a-t-il ajouté.

Amadou Koné, parrain de la cérémonie, a appelé à l’union, la cohésion, la solidarité et la tolérance prônées par le président Ouattara en ouvrant les bras à Soro Alphonse qui signe son retour au RHDP.

Pour le ministre ivoirien des Transports, par ailleurs, député de Bouaké commune et membre du Directoire du RHDP, « on ne cessera jamais de rendre hommage au président Alassane Ouattara, connu pour être champion du développement ici à Korhogo et partout en Côte d’Ivoire ».
« Ouvrons nos Bras à notre frère Alphonse SORO », a conclu Amadou Koné.
Les excuses publiques de Soro Alphonse
« J’ai saisi cette occasion historique pour publiquement demander pardon à mon Père, le Président Alassane OUATTARA ainsi qu’à mes Parents et je les ai assurés de mon engagement total à reprendre le chemin là où je l’avais momentanément quitté », a déclaré Alphonse Soro.

En effet, après avoir reconnu ses erreurs et entrepris des démarches auprès du chef de l’Etat pour son retour au RHDP, Alphonse Soro a tenu à demander pardon devant ses parents de Karakoro, au Président de la République, mais également à toutes celles et tous ceux qui ont été affectés par son départ du parti au pouvoir.
« Je remercie infiniment les Ministres d’Etat Gilbert Kafana Koné et Téné Birahima Ouattara ; les Ministres Fidel Sarassoro, Amadou Koné et Amadou Coulibaly ainsi que tous les Députés, Sénateurs et Maires de la région qui ont effectué le déplacement », a-t-il fait savoir.

Le ministre de la Communication et de l’économie numérique, Amadou Coulibaly, a pour sa part, salué la forte mobilisation des populations de Karakoro –Komborodougou, ainsi que le retour de Soro Alphonse en famille.
« Reconnaître ses erreurs est un acte de courage et de foi » a-t-il souligné.


Né le 1er août 1977 à Lakpolo dans la sous-préfecture de Korhogo, Alphonse Soro a été le Président de l’Alliance Pour le Changement (APC) proche de Guillaume Soro, le patron de Générations et peuples solidaires (GPS) avec lequel, il est en rupture de ban.

Avec Sercom

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite