Visite de Kristalina Georgieva: Le plaidoyer de Ouattara  

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 45 vues

La Directrice générale du Fond monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva est en Côte d’Ivoire depuis quelques heures. Elle a par ailleurs pris part à la cérémonie officielle de levée de rideau des Assemblées générales annuelles du FMI et de la Banque Mondiale tenue au Sofitel Hôtel Ivoire. C’était en présence des hautes personnalités du pays et du Président de la République Alassane Ouattara. L’occasion pour le Chef de l’Etat de remercier la visiteuse de marque.

 « Je tiens à remercier la Directrice générale du Fond monétaire international, Kristalina Georgiev  pour avoir honoré la Côte d’Ivoire en acceptant d’organiser à Abidjan la cérémonie de levée de rideau des Assemblées générales annuelles du FMI et de la Banque Mondiale», a noté Alassane Ouattara. Le Président de la République a ensuite fait un plaidoyer à l’institution, au nom des pays en développement. En  Côte d’Ivoire,  à l’entendre, selon le rapport 2023 sur le climat et développement, le changement climatique entrainera une perte de 13% du revenu par habitant à l’horizon 2025.  « Cela est injuste et cela doit être corrigé », a fait savoir Ouattara. Tout en demandant que les pays industrialisés accompagnent les pays africains. Il a également demandé un plafonnement du taux d’intérêt des Droits de tirage spéciaux(DST).  « J’invite le FMI à une nouvelle allocation du DST aux Etats », a poursuivi le Chef de l’Etat, toujours au sujet des pays en développement.  

Il a souhaité la création d’un troisième siège pour l’Afrique subsaharienne  au sein du conseil d’administration du FMI et de la Banque mondiale. Ouattara a en outre noté les performances de la Côte d’Ivoire au cours des 10 dernières années, qui lui ont permis de rejoindre le groupe des pays à revenus intermédiaires. Cela, grâce aux Ivoiriens. Ainsi, d’après lui, la croissance économique robuste et forte du pays restera autour de 7% pour 2023-2025. Alassane Ouattara a promis une accélération de la mobilisation des recettes et la rationalisation des dépenses. L’hôte du jour a évoqué les difficultés des pays après la pandémie de la Covid-19.« Les pays du monde sont à nouveau confrontés à l’instabilité et à de multiples chocs », a précisé Alassane Ouattara. Notamment, la guerre en Ukraine, l’insécurité au Sahel. « Ces évènements ont entrainé une inflation généralisée », s’est inquiété Ouattara. Pour lui, ces problèmes sont à la base de plusieurs problèmes dont l’immigration.  

Pour sa part, Kristalina Georgieva a noté que « la croissance suit une trajectoire descendante de depuis dix ans », dans le monde. Mais la résilience de certains pays, dont la Cote d’Ivoire, est à saluer. « Les pays émergeants dont la Côte d’Ivoire, sortent du lot », s’est réjouie la Directrice générale du FMI. Elle a félicité le pays pour ses infrastructures routières, avant d’appeler les Etats à un durcissement de la politique budgétaire pour faire face à la crise.  Le rôle de la jeunesse dans le monde de demain, pour elle, est important. Surtout en Afrique.  « Ici en Côte d’Ivoire, les autorités intensifient leurs investissement en faveur des jeunes », a indiqué la visiteuse de marque. Elle a promis que le FMI sera aux côtés de la Côte d’Ivoire.  « Comme on le dit à Abidjan, on est ensemble, nous sommes ensemble », a dit la visiteuse.

Georges Dagou

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite