‘‘Affaire Yves de M’Bella’’: Le procès d’une faillite collective

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 45 vues

L’affaire Yves de M’Bella fait couler et continuera certainement de faire couler beaucoup d’encre et de salive durant les prochains jours. Mais la condamnation de l’animateur à 12 mois de prison avec sursis pour apologie du viol n’aura été qu’anecdotique, en fin de compte, devant le problème de société que cette affaire soulève. Pour commencer, pourquoi cela n’a-t-il pas paru insensé à ce quinquagénaire ‘‘chevronné’’ de la télé qu’inviter un présumé violeur sur les antennes de la chaîne pour que ce dernier puisse se vanter en direct de ses actes, était simplement mal ? Simple question de bon sens. Pourquoi, de la préparation de cette étrange émission, ‘’la Télé d’Ici Vacances’’, à sa diffusion le 30 août dernier, il n’y a eu personne pour dire à  De M’Bella que son émission allait choquer le monde entier ?

L’explication la plus tentante, c’est que nous en sommes venus à nous complaire dans l’opprobre. Un homme est accusé de vol sur les réseaux sociaux, quelques instants plus tard, elle devient une star nationale à qui des personnalités veulent associer leur image. Une personne publique est mourante sur son lit d’hôpital, on a aucun scrupule à poster son image sur le Web pour en rire, s’en amuser ou satisfaire un voyeurisme morbide.

Vivre dans une société ou des faits intolérables sont tolérés peut amener à un moment donné les gens à en faire l’apologie. L’affaire Yves de M’Bella n’est en réalité que l’arbre qui cache la forêt. Il ne s’agit pas d’une simple faute professionnelle. Mais du reflet d’une société qui a besoin de s’arrêter un moment pour se regarder dans la glace. Clips abjects, émissions obscènes, dépravations des mœurs…Y a-t-il aujourd’hui une différence fondamentale entre ce que nous laissons passer à la télé et ce qui est à condamner ?

M’Bella payera probablement pour sa faute. Mais s’arrêter là et passer à autre chose serait une erreur. Cette levée de boucliers contre l’‘‘immoral’’ que les Ivoiriens ont observé doit rester inébranlable, à jamais.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite