Bénin : L’opposition et la société civile disent non au parrainage

par NORDSUD
29 vues

L’instauration du parrainage dans la loi électorale passe difficilement au Bénin. Par la voix du père Nathanaël Soede, président de l’observatoire de la gouvernance, l’Église catholique béninoise vient d’enjoindre «le Parlement et la Cour constitutionnelle à prendre les mesures requises pour une suppression du parrainage. Celui-ci soulève des problèmes qui rendent difficile son application ainsi que l’élection présidentielle crédible et pacifique» le 11 avril 2021.

 Un plaidoyer qui s’inscrit dans la droite ligne des cinq recours déposés par des citoyens et des opposants devant la Cour constitutionnelle pour contester la règle des parrainages.

Dans un communiqué en date du 4 décembre dernier, la cour africaine des droits de l’homme s’est également prononcée contre cette modification de la loi électorale. Les partis politiques doivent en effet, recueillir 16 parrainages afin de pouvoir présenter un candidat à l’élection présidentielle du Bénin selon la nouvelle loi électorale qui a été adoptée en novembre 2019.

Une disposition qui arrangerait le parti au pouvoir avec ses 83 députés et plus de 90% des élus locaux. Les partis de l’opposition auraient du mal à présenter leurs candidats pour le scrutin du 11 avril 2021.

La société civile s’était également mobilisée en septembre contre cette disposition, à travers l’opération «Laissezmoichoisir2021». Le Président Patrice Talon avait promis lors de sa tournée nationale en novembre dernier «la participation de tout le monde» au scrutin.   Les yeux sont donc rivés vers la cour constitutionnelle qui devra se pencher sur les différents recours afférents au parrainage dans la loi électorale béninoise.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite