De la viande artificielle autorisée à la vente à Singapour

par NORDSUD
55 vues

Une idée pas tout à fait saugrenue. De la viande de poulet entièrement élaborée en laboratoire par la start-up américaine sera bientôt disponible dans des restaurants de Singapour. C’est «une première mondiale», a affirmé la start-up Eat Just, dans un communiqué en date de ce 2 décembre 2020.

Eat Just, qui travaille sur ce projet de viande de laboratoire cultivée à partir de cellules animales, a annoncé que ses morceaux de poulets avaient été autorisés à la vente par l’agence de sécurité alimentaire de la cité-Etat d’Asie du Sud-Est. «Eat Just a soumis une demande de vérification», a confirmé l’agence de sécurité alimentaire singapourienne mercredi. Son produit «a été déclaré propre à la consommation dans les quantités prévues et a été autorisé à la vente à Singapour comme ingrédient des nuggets Eat Just». Le produit conçu à partir de cellules animales restera pendant au moins vingt ans sous la surveillance de l’autorité sanitaire.

Du jamais-vu dans l’industrie gastronomique, certes, mais un aliment qui pourrait apporter une solution pérenne aux besoins alimentaires et écologiques mondiaux.

La consommation de viande devrait augmenter de 70 % d’ici 2050, selon l’entreprise. Or, les scientifiques avertissent que tel que pratiqué actuellement, l’élevage serait l’un des principaux moteurs du changement climatique. 

L’élevage intensif pour la consommation de viande est une source de méthane, un gaz qui favorise l’effet de serre. Dans certains pays comme le Brésil, ce secteur contribue aussi à la destruction des forêts, barrières naturelles au réchauffement climatique.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite