Les Maliens se détournent de la friperie à cause de la Covid-19

par NORDSUD
113 vues

Au Mali, la vente de friperie fait partie des activités qui subissent les conséquences directes de la pandémie de la Covid-19. Beaucoup dont ces vêtements d’occasion importés faisaient partie de l’habillement s’en sont détournés de peur d’attraper la Covid-19.

Les vendeurs de friperie sont durement éprouvés par cette situation. Si la saison froide constituait la période la plus propice pour les vendeurs de friperie, tel n’est pas le cas cette année.

En attendant l’éradication de la pandémie, les pulls attendent des preneurs.

Il faut dire qu’au Mali, depuis des décennies, la friperie fait le bonheur des ménages à faibles revenus. En effet, avec moins de 5000 francs CFA, soit 8 euros, il est possible pour un adulte de s’habiller de la tête aux pieds. De plus, ce type d’habillement ne fait pas concurrence à l’industrie du textile locale.

En effet, la production domestique de vêtements concerne surtout l’habillement traditionnel en bazin qui ne font jamais partie des articles qui arrivent dans les balots de friperie. C’est ce qui fait que nul ne s’est jamais réllement opposé à ces vêtements d’occasion tout droit venus d’Europe et des Etats-Unis, jusqu’à ce que la Covid-19 pointe son nez.

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite