Législatives 2021: Rhdp, un parti avec une assise nationale

par NORDSUD
179 vues

Le parti d’Alassane Ouattara est sorti vainqueur des législatives du 6 mars 2021. Une analyse plus pointilleuse montre bien que le Rhdp unifié, loin de reculer, s’est plutôt implanté sur le plan national.

Avec ses 137 sièges obtenus sur 254, on peut dire que le Rhdp sort vainqueur de ce scrutin. En effet, le parti au pouvoir a raflé 53,93% des sièges à pourvoir. En d’autres termes, le parti d’Alassane Ouattara a obtenu un peu plus de la majorité absolue des sièges à l’Assemblée nationale qui est de 128.

Au niveau de l’assise territoriale, le Rhdp a eu des élus sur 30 régions et districts en dehors des régions de l’Iffou, du Bélier et du Nzi.  Le ministre Souleymane Diarrassouba du Rhdp s’est fait élire avec son colistier à Yamoussoukro pour la première fois face au Pdci-Rda. Dans le Moronou, le Rhdp détient le siège de Bongouanou commune et de Arrah avec N’guessan Ahondjon. Dans l’indénié-Djuablin, le parti d’Alassane Ouattara est sorti vainqueur à Béttié avec Tano Manizan Etienne. Dans la région de la Mé, fief du Fpi, le Rhdp rafle la totalité des 7 sièges de député de la localité.

Dans le Gbêkê, outre la ville de Bouaké, le Rhdp a remporté le siège de Diabo-Languibonou grâce à Assahoré Konan Jacques avec un peu plus de 50% des suffrages exprimés. Performance inimaginable dans le V Baoulé, il y a de cela quelques années !

Le Rhdp  a aussi donné des sueurs froides au Pdci-Rda à Botro, Bodokro  ou à Djebonouan. Dans ces localités le Rdr, colonne vertébrale du Rhdp unifié  obtient à peine 200 voix lors des élections. Aujourd’hui ce parti mobilise des milliers de voix. Par exemple à Bodokro, Lolobo, Marabadiassa, N’guessankro commune et sous-préfecture, le candidat du Rhdp Kouamé Attimgbré a obtenu 2510 voix contre 3557 pour Kouadio Yao, candidat du Pdci-Rda et Eds.

A Botro, le candidat du Rhdp Yao Kouassi Maurice a obtenu 1701 voix contre 3527 voix pour Gnamien Konan du  Pdci-Rda et Eds avec un suffrage exprimé de 6179 voix.

Enfin à Djebonouan, le ministre Jean Claude Kouassi a pu obtenir 2.059 voix contre 3.542 pour le Pdci-Rda et Eds avec un suffrage exprimé de 5.989 voix. Avec 1500 voix de différence, JCK a tout de même fait reculer le vieux parti dans la localité où il régnait jadis en maître absolu.

L’on dénombre également 32 femmes pour 222 hommes sur un total de 254 élus. 23 d’entre elles sont issues du Rhdp, quand 7 viennent de la liste Eds/Pdci-Rda, 1 indépendante et 1 de la liste Epb dirigée par l’Udpci. La liste Pdci-Rda n’a aligné aucune femme.

                Conséquences électorales

 A toutes ces performances, il faut ajouter que 16 indépendants se sont ralliés au Rhdp sur les 26 indépendants, et 5 au Pdci-Rda. Ce qui donne un total de 153 sièges pour le Rhdp sur les 254 sièges.

Avec ou sans ce taux des ralliés, le Rhdp peut largement prendre la tête de l’Assemblée nationale ivoirienne au soir du 1er avril 2021. Il suffit d’avoir la majorité absolue de 128 sièges pour être élu là où le parti au pouvoir a tout seul 137 sièges et 153 voix avec ses apparentés.Pour le vote des textes simples, la majorité relative est aussi de mise.

Par contre pour les réformes constitutionnelles,  l’article 177 nouveau  de la Constitution du 8 novembre 2016, révisée le 19 mars  2020 dispose en son alinéa 3: «Pour être pris en considération, le projet, ou la proposition de révision doit être voté à la majorité des membres du Congrès.»

Et l’article 177 en ses alinéas  4 et 5 d’ajouter  que «la révision de la Constitution n’est définitive  qu’après avoir été approuvée par référendum à la majorité absolue des suffrages exprimés.

Toutefois, le projet ou la proposition de révision n’est pas présenté au référendum lorsque le Président de la République décide de le soumettre au Parlement. Dans ce cas, le projet ou la proposition de révision n’est adopté que s’il réunit la majorité des deux tiers des membres du Congrès effectivement en fonction.»

Autres précisions, aux termes de l’article 85 de la Constitution précitée «Le pouvoir législatif est exercé par le Parlement. Le Parlement est composé de l’Assemblée nationale et du Sénat.»

Enfin selon l’article 98 de la Constitution, le Congrès est la réunion du Sénat et de l’Assemblée nationale pour délibérer sur une question notamment la révision constitutionnelle.

Depuis la mise en place du sénat ivoirien en 2018 composé de 99 sénateurs (66 élus et 33 désignés), le Rhdp compte 82 sénateurs (78 Rhdp et 4 apparentés) et le Pdci-Rda en compte 17.

Au total le Parlement ivoirien composé de l’Assemblée nationale et du Sénat réunis en Congrès comprendra en 2021 y compris le président Ahoussou Jeannot 353 parlementaires congressistes «effectivement en fonction ». La majorité absolue donne 176,5 soit 177 congressistes et les 2/3 font 235,33 soit 236 congressistes.

Sur les 353 congressistes, le Rhdp et ses apparentés disposeront de  235 congressistes (137 Rhdp élus, 16 indépendants apparentés, 82 sénateurs).

Le constat est tout net. Avec ce Parlement, en l’état actuel des choses et du droit, le Rhdp peut entreprendre aisément une réforme constitutionnelle et la voir aboutir sans passer par le référendum.  C’est la preuve toute nette que Alassane Ouattara est sorti vainqueur des élections législatives du 6 mars 2021.

Allah Kouamé, Correspondant permanent

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite