Nathalie Yamb interdite de séjour en France

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 88 vues

Nathalie Yamb est persona non grata dans l’hexagone. L’activiste suisso-camerounaise a reçu vendredi 14 octobre 2022, par lettre recommandée, l’arrêté pris à son encontre en janvier l’interdisant de territoire en France, a révélé samedi RFI. Nathalie Yamb, très active sur les réseaux sociaux, est accusée par Paris d’encourager le recours à la violence à l’encontre des symboles de la présence française en Afrique.

L’arrêté du ministre français de l’Intérieur l’interdisant d’entrée et de séjour sur le territoire français a été notifié vendredi 14 octobre à la militante suisso-camerounaise Nathalie Yamb, a rapporté samedi RFI. « Nous voulons nous assurer qu’elle est bien informée qu’elle est sous le coup de cette mesure pour incitation à la haine et à la violence », explique une source proche du dossier.

L’activiste de 53 ans est aujourd’hui l’une des dénonciatrices les plus virulentes et les plus suivies de la France en Afrique. Elle vit désormais en Suisse, après avoir été expulsée de Côte d’Ivoire en décembre 2019 – elle a été accusée de « mener des activités incompatibles avec l’intérêt national ».

Le texte de l’arrêté, que s’est procuré RFI, invoque pour justifier l’interdiction de territoire les « diatribes récurrentes que [Nathalie Yamb] profère contre la France et ses autorités et dans lesquelles elle cautionne, voire encourage, le recours à la violence à l’encontre des symboles de la présence française en Afrique ».

L’arrêté, qui date du 12 janvier 2022, mentionne également « des propos virulents à l’égard des positions françaises sur le continent africain susceptibles de favoriser l’entrisme des puissances étrangères hostiles à la France sur le continent africain et d’alimenter le développement d’un ressentiment populaire anti-français en Afrique, mais également parmi les diasporas africaines en France ».

Les autorités françaises estiment ainsi qu’il « est à craindre que sa présence en France provoque de graves troubles à l’ordre public ».

Avec France 24

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite