Togo: 31 personnes ont été tuées dans des attaques dans le nord en 2023, selon les autorités

par NORDSUD
58 vues

Au Togo, les autorités ont annoncé que cette année, 31 personnes dont 11 civils avaient été tuées à cause des attaques « terroristes » dans le nord du pays. C’est la première fois que le gouvernement donne des chiffres aussi précis. Mais l’opposition continue de demander des détails sur la situation sécuritaire dans la région des Savanes.

L’un des seuls bilans des incidents sécuritaires dans le nord du Togo datait d’avril 2023, le président Faure Gnassingbé avait alors évoqué environ 140 morts, dont 100 civils depuis la première attaque recensée en novembre 2021, dans la préfecture de Kpendjal.

Mardi 28 novembre à la télévision nationale, la porte-parole du gouvernement togolais a fait la liste des incidents sécuritaires intervenus depuis le début de l’année : « une attaque par embuscade, onze accrochages avec les groupes armés terroristes, neuf explosions d’engins explosifs improvisés », qui ont été la cause a-t-elle énuméré de « 31 morts, dont onze civils, 29 blessés et trois disparus ».

Georges Dagou avec RFI

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite