Un traitement contre le Covid-19 presque prêt…

par NORDSUD
9 vues

90% : tel est le taux d’efficacité du vaccin anti-Covid, proposé par le laboratoire Pfizer et son partenaire allemand BioNTech. Cela signifie que sur dix personnes exposées au virus, dans des conditions qui auraient dû les faire tomber malade, neuf ont été protégées par le vaccin. Depuis juillet 2020, ce sont 45 000 personnes qui ont été injectées à 28 jours d’intervalle, selon le laboratoire.

47 candidats vaccins…

 Ces résultats annoncés le 9 novembre 2020 suscitent indéniablement l’espoir dans le monde. Et ce, d’autant plus qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recense 47 «candidats vaccins» évalués dans des essais cliniques sur l’homme à travers le monde. Une dizaine de vaccins ont d’ores et déjà atteint un stade où l’efficacité du vaccin est mesurée à grande échelle sur des dizaines de milliers de volontaires répartis sur plusieurs continents. Parmi eux, celui de la société américaine Moderna, de l’alliance germano-américaine BioNTech-Pfizer, de plusieurs laboratoires chinois.

Un projet européen mené par l’université d’Oxford avec le britannique AstraZeneca ou encore le vaccin Spoutnik V, développé par la Russie et son institut de recherche Gamaleïa. Les 37 autres en sont encore à la phase 1, qui vise avant tout à évaluer la sécurité du produit, ou à la phase 2, où l’on explore déjà la question de l’efficacité. Le bout du tunnel pointe donc plus que jamais à l’horizon.

A quand la mise à disposition du vaccin ?

«Il faut que les essais de phase 3 aillent à leur terme et qu’on ne base pas l’analyse sur des résultats intermédiaires, aussi bien sur les questions de tolérance que d’efficacité», dit à l’AFP l’immunologiste Alain Fischer. Une telle analyse ne pourrait se terminer avant le deuxième trimestre 2021. Pis, la question de la production en quantité suffisante et de l’acheminement vers toutes les zones pourrait également augumenter le temps d’attente. Nonobstant ces entraves, il est fort probable que le vaccin soit disponible d’ici le deuxieme semestre 2021.

Charles Assagba

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite