Deux mois après le coup d’Etat : Le Niger de plus en plus isolée

par NORDSUD
27 vues

Le Niger est de plus en plus isolé sur la scène internationale, environ deux mois après le coup d’État du 26 juillet, au cours duquel le président Mohamed Bazoum a été renversé par des militaires. France, États-Unis, Nations unies… Le pays, encore sous sanctions de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest, s’est récemment éloigné de plusieurs partenaires. Niamey se tourne désormais vers de nouveaux alliés. Dernier événement en date : l’expulsion de la coordinatrice des Nations unies au Niger. Les militaires au pouvoir dénoncent des « manœuvres sournoises » du secrétaire général de l’ONU, « sous l’instigation de la France », pour nuire à leur pays. La France, qui a par ailleurs commencé cette semaine à faire partir ses soldats du Niger, comme l’exigeait le CNSP. Mardi, ce sont les États-Unis qui ont finalement qualifié de coup d’État les événements au Nigeravec pour conséquence la suppression de 500 millions de dollars d’aide économique. Niamey s’est d’ailleurs rapprochée de ses deux voisins de l’ouest, également dirigés par des militaires. Les trois pays ont créé une Alliance des États du Sahel, le mois dernier. Le Niger va-t-il également se rapprocher de la Russie ? Il est trop tôt pour le dire.

Georges Dagou avec RFI        

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite