Méité Sindou fait Officier de l’Ordre du mérite de la communication

par NORDSUD
Publié: Dernière mise à jour le 156 vues

Méité Sindou a été élevé au rang d’Officier de l’Ordre du mérite de la Communication. C’était mardi nuit lors de la deuxième édition de distinction des professionnels et personnalités du secteur de la communication à Cocody, en présence du ministre de la Communication et des médias, Sidi Tiémoko Touré. Comme d’autres dinosaures des médias en Côte d’Ivoire, il a été distingué pour sa contribution active au développement et ses actions pour le rayonnement et de promotion de la communication et des médias. Méité Sindou est journaliste depuis 30 ans, et patron de presse depuis 15 ans, après avoir porté sur les fonts baptismaux Nord-Sud Quotidien le 17 mai 2005. Il a été rédacteur en chef du quotidien Le Patriote. Avant d’en être le Directeur de publication, puis le Directeur général. Cette distinction accrochée à sa veste, Méité Sindou affiche  sa détermination à relever d’autres challenges dans le domaine de la communication et des médias avec Nord Sud Info, une plateforme d’information tout en ligne, qu’il a créée il y a quelques mois. Il ne lui reste qu’à gravir le pallier de Commandeur dans l’ordre du mérite de la Communication.

Par la voix de Mariam Sy Diawara, directrice du groupe Univers Communication, les 65 récipiendaires du soir (8 commandeurs dont Die-Kacou Eugène Jacques Christophe, Simplice Zinsou, 22 officiers parmi lesquels Fausseni Dembélé, directeur général de la RTI et 35 chevaliers dont Touré Mariam, DP de l’Expression) ont, comme leurs prédécesseurs, pris «l’engagement de demeurer de bons modèles, avec un sens élevé et avéré du devoir et une saine appréciation dans l’accomplissement de nos responsabilités respectives, avec un dévouement à la tâche sans cesse renouvelé». Elle surtout souligné que ces distinctions qu’ils arborent fièrement sont «une invite à tous les acteurs de l’écosystème de la communication à travailler sans relâche, avec abnégation et plus de professionnalisme».

Peu avant, le ministre de la Communication et des médias se disait heureux de distinguer «des femmes et des hommes qui ont marqué leur présence dans le secteur de la communication et des médias et contribuent à la professionnalisation toujours plus accrue de leurs pratiques et de leurs métiers». «Je suis heureux de célébrer le travail bien fait, le mérite et la reconnaissance», a-t-il souligné.

Lassina Sermé, président du Réseau des professionnels de la presse en ligne en Côte d’Ivoire (Reprelci) donnait la cartographie de ce nouveau corps de métier dans l’univers de la communication.  A la date du 15 juillet, ce sont plus de 130 sites qu’ils ont identifiés dont seulement une quarantaine sont légalement constituées. «Les entreprises recensées ont déclaré plus de 300 employés avec plus de 200 journalistes professionnels», a-t-il indiqué. Les défis pour la presse en ligne, note Lassina Sermé, portent sur l’achèvement de la mise en place du cadre intentionnel et juridique, l’autorégulation, la labellisation et la viabilité.

Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite