Alassane Ouattara, la main toujours tendue vers l’opposition

par NORDSUD
75 vues

Alassane Ouattara est disposé depuis 2018 à dialoguer avec l’opposition. Lors de son discours après sa prestation de serment ce lundi 14 décembre au palais présidentiel au Plateau, le président ivoirien l’a réaffirmé en invitant ses opposants à un dialogue politique mais pas au « dialogue national » comme souhaité par Henri Konan Bédié, président du Pdci, et chef de file de l’opposition.
Mercredi, Henri Konan Bédié avait proposé un « dialogue national » pour résoudre les tensions nées de la présidentielle d’octobre 2020.
Alassane Ouattara qui a relevé que ses opposants ne sont pas tout à fait disposés à dialoguer franchement a néanmoins promis la reprise des négociations sur la Commission électorale indépendante (CEI) en vue des élections législatives qui auront lieu au premier trimestre 2021.
« J’invite l’ensemble des partis politiques à saisir cette nouvelle opportunité qui s’offre à tous pour aboutir à une décrispation du climat par le dialogue », a déclaré Alassane Ouattara, indiquant avoir demandé à son Premier ministre, Hamed Bakayoko, de «reprendre les discussions» sur la commission électorale indépendante (CEI) avec l’opposition.
En revenant sur le scrutin du 31 octobre, il a déploré que cela ait «donné lieu à des violences et des actes intolérables constitutifs d’infractions pénales». «Ces actes graves ne doivent pas rester impunis», s’est-il fermement engagé. Force restera donc à la loi. «Nul n’est au-dessus de la loi. La vie des Ivoiriens ne doit pas être sacrifiée pour nourrir des ambitions politiques. Le respect de notre Constitution et des Institutions sont le seul garant de la paix. La Côte d’Ivoire est un Etat de droit», a martelé le chef de l’Etat ivoirien.
Avant de promettre une réforme profonde de l’Etat avec la création dans les prochains jours d’un ministère de la Réconciliation nationale.
«Il nous faut consolider la tranquillité et la paix dans nos villages, dans nos villes, dans notre pays. C’est le sens que je donne à la prestation de serment de ce jour. Renforcer la cohésion sociale et conduire la destinée de notre pays vers le développement et le mieux-être de chaque Ivoirienne et de chaque Ivoirien», a souligné le Président Alassane Ouattara.


Bakayoko Youssouf

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite