Après l’élection, l’opposition durcit le ton

par NORDSUD
10 vues

Les partis et groupements politique de l’opposition étaient devant la presse cet après-midi de dimanche 1er novembre 2020. Constituée principalement du Patri démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et du Front populaire ivoirien (FPI), cette organisation a réitéré que l’opposition ne reconnaît pas les résultats de l’élection présidentielle. «Les partis et groupements politiques de l’opposition appellent à l’ouverture d’une transition civile, afin de créer les conditions d’une élection présidentielle, transparente», a signifié Pascal Affi N’Guessan, le porte-parole, président du FPI, dans une déclaration dont nous avons reçu copie. L’opposition dénonce également le déroulement de la présidentielle qui, selon elle, a été «entachée de nombreuses irrégularités», avec «la suppression irrégulière de nombreux lieux de vote, le faible taux de participation». Affi N’Guessan a déploré une trentaine de morts pendant ce scrutin  et affirme constater la fin du mandat du président de la République.

Raphaël Tanoh

Articles similaires

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez le stockage et le traitement de vos données par ce site Web.

Le site Web nordsud utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite